Le gouvernement catalan accusé d’inciter la population à «la rébellion»

Les manifestants pointent la police nationale du doigt lors d’une manifestation à Barcelone. © Reuters
Les manifestants pointent la police nationale du doigt lors d’une manifestation à Barcelone. © Reuters

Le ministre espagnol de l’Intérieur a accusé mardi le gouvernement indépendantiste de Catalogne «d’inciter» la population «à la rébellion», après une multiplication de cas de harcèlement de policiers envoyés en renfort dans la région.

«Nous voyons comment le gouvernement de la Generalitat pousse jour après jour la population vers l’abîme et incite à la rébellion dans les rues», a déclaré le ministre, Juan Ignacio Zoido, deux jours après des interventions brutales de la police lors du référendum d’autodétermination interdit par la justice. «Le gouvernement va prendre toutes les mesures nécessaires pour empêcher que la police nationale et la Garde civile soient assiégées», a ajouté le ministre.

Des policiers nationaux harcelés

Des centaines de policiers et les Gardes civils envoyés en renfort en Catalogne avant le référendum de dimanche ont dû quitter les hôtels où ils avaient été logés, sous la pression de la population ou de maires indépendantistes.

Depuis les violences policières de dimanche, les syndicats de police se plaignent de harcèlement de la part de la population. Des rassemblements se sont formés depuis lundi soir autour d’hôtels et de commissariats, les manifestants criant «dehors les forces d’occupation».

Dans un cas, à Pineda de Mar, à 70 km au nord de Barcelone, la police catalane, les Mossos d’Esquadra, ont dû se déployer pour protéger un hôtel. La chaine hôtelière Checkin a annoncé dans un communiqué que la mairie de Pineda de Mar lui avait demandé de faire partir les policiers de deux hôtels, sous peine de cinq ans de fermeture.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. La saison 2 de Big Little Lies, sortie récemment, est notamment disponible sur l’IPTV.

    L’IPTV, le succès alarmant de la télévision pirate

  2. Un programme conjoint de l’ONU et de l’Organisation mondiale des douanes vient d’atteindre les 300 tonnes de cocaïne saisies depuis son lancement, il y a 15 ans.

    Un expert belge de l’ONU témoigne: «Moins de 2% des containers sont contrôlés contre la drogue»

  3. Philippe Clement, qui a accepté de relever le défi brugeois, préface la saison à venir.

Chroniques
  • A-t-on «bruxellé» sur la Lune?

    Du Brussels Vloms sur la Lune ?

    Nul n’ignore que les prétendus premiers pas de l’homme sur la Lune le 21 juillet 1969 relèvent de la fake news – pardon, de l’infox. Et que le premier à fouler le sol lunaire n’est pas l’Américain Neil Armstrong, mais notre compatriote Tintin, reporter de son état, dont les aventures lunaires ont été contées par Hergé dans les albums Objectif Lune (1953) et On a marché sur la Lune (1954). La vérité ayant repris ses droits, posons-nous une question essentielle : aurait-on parlé bruxellois sur la Lune ?

    Les fidèles de cette chronique connaissent déjà la réponse : le billet de la semaine dernière a...

    Lire la suite

  • Pour le Roi, le peuple est souverain

    Il ne faut évidemment pas surestimer la portée d’un discours royal. L’exercice reste convenu, le style compassé et le message très encadré. Mais à l’occasion de la Fête nationale, tous les observateurs ont noté entre les lignes que le roi Philippe a adressé un message direct aux responsables politiques du pays qui doivent « faire la synthèse (des résultats électoraux) et s’accorder sur des solutions. » Le souverain insiste : « Les défis sont...

    Lire la suite