Accueil Économie Mobilité

Les participants aux grèves sauvages dans les TEC seront bientôt sanctionnés

Les arrêts de travail sans préavis agacent les usagers des bus. Le gouvernement MR-CDH est incité à agir rapidement : une grève sauvage serait désormais considérée comme une absence injustifiée.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 4 min

Cette fois, le débat sur le service minimum dans les transports publics entre dans le vif du sujet. Ce mercredi, le projet de loi portant sur « la continuité du service de transport ferroviaire de personnes » est défendu par le ministre François Bellot (MR) en commission du parlement fédéral. A Namur, Carlo Di Antonio (CDH), son homologue wallon en charge de la mobilité planche sur un projet de décret qui vaudra pour les TEC (bus, trams et métros) et qui doit « assurer la continuité d’un service de transport tant vers les établissements que vers les établissements hospitaliers », selon les termes de la Déclaration de politique régionale.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Michiels Laurence, mercredi 4 octobre 2017, 12:26

    Si on exclut les grèves spontanées suite à des agressions, que reste-t-il ? Pas grand chose à mon avis.

  • Posté par Gratter Poil, mercredi 4 octobre 2017, 8:44

    Il était plus que temps de sanctionner les empêcheurs de travailler

  • Posté par Rebts Jean-Louis, mercredi 4 octobre 2017, 8:14

    Quand va t'on régler le vrai problème ; pourquoi le personnel part 'il en grève ? Réglez les problèmes de fond avant de tout rejeter sur les travailleurs.

  • Posté par Grulois Stanislas, mercredi 4 octobre 2017, 6:26

    Au sujet des TEC, ceci prouve bien que le CDH souhaite juste faire plaisir à son nouveau partenaire de majorité. Mais surtout, à mes yeux, cela démontre une totale méconnaissance des réalités de terrain. Les grèves sauvages sont devenues portion congrue mais surtout, dans des dossiers importants, Amedis joue son rôle. Bref, du vent pour rien au gouvernement de Wallonie

Aussi en Mobilité

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs