Accueil Opinions Éditos

Wallonie, terre de grève? Gare aux raccourcis

En Wallonie, le nombre de jours d’arrêt de travail sans préavis est ainsi en baisse depuis le début de la législature.

Article réservé aux abonnés
Editorialiste en chef Temps de lecture: 3 min

Comment marquer vite et fort les esprits et faire comprendre que « le changement, c’est maintenant » ? C’est une des préoccupations visiblement à l’esprit des nouveaux ministres wallons, tant MR que CDH. L’idée serait de démontrer par quelques mesures ou déclarations frappantes que les temps socialistes sont révolus : c’en serait fini de la gestion laxiste du pouvoir, l’idée étant que désormais que les Rouges n’en sont plus, on peut serrer la vis, sans tabous.

Après les déclarations du ministre wallon de l’Economie, le MR Pierre-Yves Jeholet, sur les comportements des chômeurs, sous-entendant par ailleurs une nécessaire reprise en main du Forem, c’est le CDH qui montre ainsi son profil droit, montant en première ligne sur l’instauration d’une forme de service minimum pour les TEC (trams, bus, métros wallons). Il s’agit en l’occurrence de lutter contre les grèves sans préavis, dites « sauvages ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par delpierre bernard, lundi 9 octobre 2017, 18:45

    Monsieur stals épargnez nous vos insultes ridicules dignes d'un cerveau dérangé et apprenez à lire car l'exemple de caterpillar était pris uniquement pour rétablir le poids des grandes entreprises en Wallonie et donc le poids des grèves ; mais que cela nous plaise ou non, les actionnaires financiers sont des monstres froids qui opteront toujours en cas de baisse de charge pour la fermeture de l'implantation grevicole (ils ont gardé le siège français où le taux des grèves était moindre....)

  • Posté par Rebts Jean-Louis, lundi 9 octobre 2017, 17:51

    L'ultra libéralisme à encore de bon jours quand on voit ce qu'il a fait à une grande partie des gens qui on fait de grande études, ne jurent que par les modèles Américains, Anglais. Si ces gens ont pu faire de longues études, se font soigner, profitent d'un modèle de way if live belge, c'est grâce au socialisme ( pas le PS ) Et maintenant, tout le monde crache dans la soupe, il y as encore peux, le nombre de jours de grève en Flandre était plus important qu'en Wallonie MAIS de cela, on ne s'en vante pas.... Croire que le MR et la NVA sont les solutions à vos soucis est de la plus haute des imbécilités. Sur ce, avec nos gogols de politiciens de tout bords, on est mal.....

  • Posté par Blavier Bernard, vendredi 6 octobre 2017, 14:05

    Monsieur Serge Vandeput, Vous avez tout compris contrairement à certains éditorialistes inféodés à l'ex (du moins je le souhaite) pouvoir socialiste. Merci Monsieur

  • Posté par A.q.t.e. , mercredi 4 octobre 2017, 21:33

    L'exemple madrilène devant le référendum catalan est pourtant éclairant : la confrontation frontale n'entraîne qu'un durcissement des antagonismes latents. Un parti devenu insignifiant devant donner des gages à son partenaire agite le drapeau rouge devant une bête endormie. D'une stupidité incommensurable, inversement proportionnelle à la suffisance de ces politiciens de seconde zone ...

  • Posté par delpierre bernard, mercredi 4 octobre 2017, 20:58

    Elle a raison sur la diminution en % des grèves, sauf qu'elle aurait pu ajouter la disparition des grandes entreprises en Wallonie ( voir caterpillar où les grèves étaient fréquentes); il ne reste plus que les tec et la SNCB (partie wallonne) pour relever le taux de la greviculture....

Plus de commentaires

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs