Accueil La Une Économie

Journée d’action dans les services publics: voici les secteurs en grève ce 10 octobre

Plusieurs secteurs seront touchés par l’appel à la grève de la CGSP, ce mardi 10 octobre.

Décodage - Temps de lecture: 3 min

La CGSP a lancé un appel à la grève dans les services publics le mardi 10 octobre prochain. Une date présentée comme une « journée de réaction » contre la politique menée par le gouvernement fédéral. Le syndicat socialiste FGTB soutient cette grève de la CGSP, mais n’appelle pas à étendre la journée d’action au secteur privé.

À lire aussi Analyse | La CGSP veut ranimer le front anti-Michel

Voici les secteurs qui seront touchés par ce mouvement :

Transports

La CGSP Tram-Bus-Métro (transports publics) et la CGSP-Cheminots ont d’ores et déjà déposé des préavis de grève en vue du 10 octobre. Le rail belge et les TEC devraient donc être largement concernés. Annulations et retards sont à prévoir. La CGSP-Cheminots, dans ses deux ailes linguistiques, a décidé que son action serait une grève générale du lundi 9 octobre à 22h au mardi 10 octobre à 22h.

De même, la société bruxelloise de transport public (Stib) prévoit que son réseau sera fortement perturbé. La Stib et l’Union belge de football invitent les supporters de la Belgique et de Chypre qui se rencontreront mardi soir, au stade Roi Baudouin, à prévoir des alternatives aux transports publics pour se rendre au stade.

À lire aussi Mais pourquoi font-ils grève?

Enseignement

La CGSP-Enseignement appelle à la grève. Les cours dans les écoles des différents réseaux de l’enseignement officiel pourraient en conséquence être perturbés.

bpost

Il n’y aura sans doute pas de courrier dans les boîtes aux lettres le 10 octobre. La CGSP-Poste, syndicat majoritaire chez bpost, a déposé un préavis de grève.

Administrations locales

Les sections CGSP Amio (administrations régionales wallonnes) et Admi appellent aussi à la grève générale. Il concerne les administrations locales (communes, CPAS, intercommunales, etc.), les zones de police et de secours, les prisons et les organismes d’intérêt public comme le Forem ou l’Aviq.

Médias

La VRT et la RTBF feront grève. Le syndicat socialiste ACOD (la contrepartie flamande de la GCSP) a appelé les travailleurs de la VRT à faire grève. Le syndicat dénonce le manque d’effectif et la « non-indexation des frais de fonctionnement », explique Michelle Graus à De Morgen, le président d’ACOD-VRT, « ceci mènera à la perte de personnel sur le long terme ». La grève est également à l’ordre du jour à la RTBF, nous précise le responsable CGSP Patrick Blommaert. Les modalités du programme minimum qui sera diffusé sur les antennes de la RTBF doivent être discutées en comité d’entreprise prochainement.

Métallurgie

La Fédération des métallurgistes du Brabant de la FGTB a décidé jeudi d’une grève générale de 24 heures le 10 octobre. Cet appel à la grève concerne les entreprises du secteur métal présentes dans le Brabant wallon et à Bruxelles, et notamment des entreprises comme Audi Brussels, la Sabca ou Schneider Electric, soit «  au moins 40.000 travailleurs », précise Manuel Castro, président de la Fédération des métallurgistes du Brabant.

Les métallos socialistes de Liège seront eux aussi en grève puisque la régionale FGTB Liège-Huy-Waremme avait déjà appelé mi-septembre l’ensemble de ses sections professionnelles, tant dans le secteur public que privé, à faire grève le 10 octobre.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par jeanluc vanhoeck, lundi 9 octobre 2017, 11:53

    Se qui me déçois chez vous messieurs les grévistes, c'est vos réflextions. Vous savez très bien que nous n'avons aucune matière première Nous n'avons que nos bras et nos cerveaux pour produire et vendre des marchandises transformées. Mais à première vue vous les empêcheurs de travailler vous n'avez qu'un courant à la place cerveau et des boules en dessous des bras. De plus je serais curieux de voir combien de Belge (des vrais) (pas des émigrés) vont faire grèves. Les premiers grèvistes, les délégués ITALIEN ! 2, les noirs ,3 les fouteurs de merde, 4 les fainéants, 5 les parasites, 6 les reproducteurs professionnel et 7, les glandeurs.

  • Posté par jeanluc vanhoeck, lundi 9 octobre 2017, 11:52

    Se qui me déçois chez vous messieurs les grévistes, c'est vos réflextions. Vous savez très bien que nous n'avons aucune matière première Nous n'avons que nos bras et nos cerveaux pour produire et vendre des marchandises transformées. Mais à première vue vous les empêcheurs de travailler vous n'avez qu'un courant à la place cerveau et des boules en dessous des bras. De plus je serais curieux de voir combien de Belge (des vrais) (pas des émigrés) vont faire grèves. Les premiers grèvistes, les délégués ITALIEN ! 2, les noirs ,3 les fouteurs de merde, 4 les fainéants, 5 les parasites, 6 les reproducteurs professionnel et 7, les glandeurs.

  • Posté par delpierre bernard, mercredi 4 octobre 2017, 17:28

    A chacune des grèves fomentées par le Ps et la fgtb, le résultat outre les désagréments ( et le mot est faible ) pour les usagers des services publics, a été que l'enseignement communautaire perd quelques points au tableau d'inscription des élèves lors de chaque rentrée au profit de l'enseignement libre, lequel dépasse déja les 55% d'inscrits contre moins de 38% au communautaire (les provinces et les communes s'adjugeant le reste) alors que moins de 10% de parents sont des catholiques acharnés; Mais périsse la réalité vécue par les parents pourvu que survive la fiction idéologique prônée par quelques gogos irresponsables...

  • Posté par Christian Radoux, jeudi 5 octobre 2017, 15:30

    Excellente remarque ! Il faut y ajouter que les traîtres affairistes socialauds/francs-maqs ont donné l'enseignement officiel aux calotins. C'est ainsi que, par exemple, un cours spécifique peut y être imposé par la ministre, tandis que l'enseignement privé, dit "libre", le diluera de manière fantomatique dans sa grille horaire. Amen !

Sur le même sujet

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retrouvez l'information financière complète

L'information financière