Accueil Monde États-Unis

Les «acrobaties» de Rex Tillerson, le secrétaire d’Etat américain

Accusé d’avoir traité le président de « débile », Rex Tillerson a toutefois balayé l’accusation, sans clairement démentir.

Article réservé aux abonnés
Correspondant aux Etats-Unis Temps de lecture: 3 min

NEW YORK

Jamais ! » A entendre Rex Tillerson, la pensée de démissionner de son poste de secrétaire d’Etat ne l’a même pas effleuré, contrairement aux affirmations insistantes des médias américains depuis trois bons mois, selon de nombreuses sources haut placées.

Mercredi matin à Washington, l’ex-patron du géant pétrolier Exxon Mobil est intervenu, exercice rare, en conférence de presse improvisée pour tuer dans l’œuf la rumeur grandissante. Le matin même, NBC News venait de publier un brûlot d’article en ligne, révélant que Tillerson avait traité le président Donald Trump de « fucking moron (putain d’abruti) », selon les termes exacts entendus et répétés par la journaliste Stephanie Ruhle. La scène se serait produite le 20 juillet au Pentagone, peu après l’intervention controversée de Trump au rassemblement de 20.000 boy-scouts américains en Virginie.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs