Fusillade à Las Vegas: Trump s’est rendu au chevet des victimes (vidéos)

Dans cet article

Le président américain Donald Trump est arrivé mercredi à Las Vegas (Nevada) trois jours après la fusillade qui a fait 58 morts et plus de 500 blessés, soit la plus meurtrière de l’histoire des Etats-Unis.

Accompagné de son épouse Melania, Donald Trump a rencontré des victimes du carnage ainsi que les enquêteurs qui tentent toujours de déterminer les motivations du tueur. Dans la déclaration, Donald Trump a surtout tenu à féliciter les services de secours.

« Les médecins, les infirmières, le personnel de l’hôpital ont fait un boulot indescriptible. Ce que j’ai vu aujourd’hui est un incroyable hommage au professionnalisme. Ce qu’ils ont fait est incroyable. On ne veut plus jamais revoir la même chose, ça, je peux vous le dire », a-t-il déclaré.

Des invitations à la Maison Blanche

« Certains patients étaient gravement blessés l’étaient car ils ont refusé de quitter les lieux. Ils voulaient aider parce qu’il y avait encore des gens qui étaient abattus, partout autour. C’est incroyable de voir une telle bravoure  », a continué le président.

Donald Trump a tenu à envoyer un message : « Nous sommes à 100 % avec vous !  » Il a même invité certains des patients à la Maison Blanche, en précisant « et je serai là pour eux ».

Toujours pas de mobile

Trois jours après ce drame qui a ébranlé l’Amérique, les autorités n’ont toujours pas d’idée sur les raisons qui ont poussé le comptable retraité de 64 ans, inconnu des services de police, à ouvrir le feu depuis une chambre d’hôtel au 32e étage sur une foule assistant à un concert en contrebas, puis à se suicider.

«  Nous ne savons pas encore, nous cherchons », a-t-il simplement répondu.

Peu d’éléments permettent à ce stade d’expliquer le geste de Stephen Paddock qui avait accumulé un arsenal de 47 fusils et armes de poing, des explosifs et des milliers de munitions.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous