Accueil Société

Mons : Be-Alert teste ses sms

Lancé en juin dernier, le système Be-Alert permet de prévenir la population en cas d’inondations, d’incendie, d’accident industriel ou d’attentat. Un test grandeur nature se déroule à Mons ce matin.

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe du service Société Temps de lecture: 3 min

« C eci est un test du système Be-Alert ». Beaucoup de personnes présentes dans le centre historique de Mons ont reçu ou vont recevoir ce SMS un peu particulier ce matin. Il s’agit en réalité d’un test organisé chaque premier jeudi du trimestre par la plateforme Be-Alert lancée en juin dernier pour améliorer l’information directe de la population en cas de problème majeur. «Cette plateforme permet d’envoyer des messages via différents canaux, explique Benoît Ramacker, porte-parole du centre de crise du SPF Intérieur. Il peut s’agir de messages vocaux, de sms, de mails ou encore via les réseaux sociaux. On peut également déclencher les sirènes communales et à l’avenir, on pourra également envoyer des messages directement sur les panneaux électroniques présents dans les villes. L’objectif est de vraiment aider les autorités à prévenir un maximum de personnes en cas de problème. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs