Accueil Médias

Le président du CSA veut que les Gafa contribuent à la production locale

Le Conseil supérieur de l’audiovisuel fête ses 20 ans. Le paysage médiatique s’est internationalisé depuis. Dominique Vosters craint un appauvrissement du marché local.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 6 min

Brexit, TF1, fréquences GSM, RTL… Dominique Vosters, président du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA), évoque les dossiers chauds du moment à l’occasion des 20 ans de l’institution.

Quelles étaient les motivations en 1987 pour créer un CSA ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Bernard Dropsy, samedi 7 octobre 2017, 11:42

    Si le CSA faisait bien son boulot, on aurait moins de débilités à la télé. Mais là-dessus non plus, je ne me fais plus d'illusions!

Aussi en Médias

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs