Paris: six bouteilles d’essence découvertes sous des camions, la piste terroriste n’est pas privilégiée

© Reporters/Bpresse
© Reporters/Bpresse

Six bouteilles d’essence reliées à un «  dispositif d’allumage rudimentaire » ont été découvertes jeudi matin sous plusieurs camions du cimentier franco-suisse Lafarge dans le 19e arrondissement de Paris, a-t-on appris de sources proches de l’enquête. La piste terroriste ne serait pas privilégiée.

Le deuxième district de la police judiciaire (2e DPJ) de Paris a été saisi de l’enquête. Le parquet de Paris a ouvert une enquête en flagrance du chef de tentative de destruction par incendie, a-t-on appris de source judiciaire.

L’opération de déminage terminée

«  Ce sont des ouvriers qui ont découvert les bouteilles à l’occasion de leur prise de service jeudi matin », a précisé une source proche de l’enquête. Les démineurs du laboratoire central de la préfecture de police se sont immédiatement rendus dans cette cimenterie au Nord-est de Paris, qui borde le canal de l’Ourcq et le boulevard périphérique porte de Pantin. Un périmètre de sécurité a été mis en place. L’opération de déminage est terminée.

Cette découverte intervient après celle de bonbonnes de gaz équipées d’un dispositif de mise à feu dans un immeuble du 16e arrondissement de Paris dans la nuit de vendredi à samedi. Dans cette affaire, six personnes, dont deux fichées pour radicalisation, ont été placées en garde à vue.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous