La France et la Belgique s’accordent pour que Abdeslam puisse assister à son procès à Bruxelles

©AFP
©AFP

Un accord a été trouvé entre le procureur du parquet fédéral et le procureur français afin que Salah Abdeslam puisse assister à son procès bruxellois pour la fusillade de la rue du Dries à Forest en mars 2016.

« Les deux parquets ont mis sur la table les différentes possibilités juridiques afin d’assurer la présence (de Salah Abdeslam) à son procès. Un accord a été trouvé cet après-midi. Cette solution devra être soumise aux juridictions respectives qui devront l’examiner », nous précise le parquet fédéral. Pour la Belgique, il s’agit du juge de fond de la chambre spécialisée du tribunal correctionnel de Bruxelles. Celui-ci peut refuser l’accord scellé entre Paris et Bruxelles. « Tout n’est pas encore réglé mais nous avons fait un pas en avant dans la procédure », poursuit Eric Van Der Sypt.

Le parquet ne souhaite pas développer plus largement les modalités de cet accord étant donné que le juge de fond doit encore examiner la proposition et se prononcer.

Le parquet confirme néanmoins que l’importance du dispositif de sécurité qui devra être mis en place n’a en aucun cas remis en question le transfèrement de Salah Abdeslam vers la Belgique en vue de son procès pour la fusillade.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous