Accueil Société

Les données des patients vendues par des hôpitaux : «On a franchi une ligne rouge»

Plusieurs hôpitaux ont décidé de vendre leurs données à une firme qui leur paie 22 euros par lit et par an. Jean-Hermesse, secrétaire général des mutualités chrétiennes, est choqué.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

Jean Hermesse est secrétaire général des Mutualités chrétiennes, la première mutualité du pays

Que reprochez-vous aux hôpitaux qui ont décidé de vendre leurs données ?

Je veux croire que leur bonne foi a été surprise et qu’ils ont franchi, sans s’en rendre compte, ce que j’estime une ligne rouge, sans doute avec la volonté de diminuer leurs charges. Mais si l’utilisation des données médicales peut effectivement produire des analyses intéressantes pour améliorer l’offre de soins, elle ne peut pas, selon moi, être employée à des fins mercantiles pour être cédée à des industries pharmaceutiques ou de l’équipement médical afin qu’ils puissent augmenter leurs parts de marché.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Tanghe Michel, samedi 7 octobre 2017, 10:28

    Nous vivons dans une économie libérale, et la vente de fichiers reprenant les données des citoyens doit être perçue comme une opération commerciale normale. Tout le reste est du blabla. (2° of course).

  • Posté par Vandersleyen Thomas, vendredi 6 octobre 2017, 14:03

    Nos données privées sont déjà jetées en pâture à des centaines de sociétés via nos GSM, sites en ligne favoris, objets connectés... C'est acheté et revendu aux gouvernements, assurances, banques, sociétés de marketing...

Aussi en Société

Plongée dans l’enfer des prostituées trans au quartier Yser

L’ASBL Alias sort une enquête et un court-métrage sur la situation des prostituées trans dans le quartier Yser. Détresse, survie et danger sont les maîtres mots de celles qui, souvent, n’entrevoient pas d’autre choix que de se prostituer.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs