Accueil Économie Entreprises

Marc Coucke au «Soir»: «Je n’ai rien changé à l’âme de Durbuy»

Qu’on aime ou qu’on n’aime pas le style Coucke, le désormais « bekende Wallon » a, via Alychlo, son holding « familial » comme il l’appelle, tenu sa promesse. « En Belgique, j’ai investi plus de 600millions d’euros », explique-t-il au Soir.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 5 min

Retour en 2013 : Marc Coucke, un « bekende Vlaming », encaisse la plus-value du siècle (1,45 milliard d’euros !), en vendant sa société Omega Pharma à un groupe américain. Sans payer un euro d’impôt. A l’époque, l’absence de taxation sur ce type de profit fait débat. Le tout frais milliardaire déclare alors une grosse partie de sa fortune dans l’économie réelle, principalement en Belgique.

Quatre ans plus tard, qu’on aime ou qu’on n’aime pas le style Coucke, le désormais « bekende Wallon » a, via Alychlo, son holding « familial » comme il l’appelle, tenu sa promesse. « En Belgique, j’ai investi plus de 600 millions d’euros », nous explique-t-il en marge d’une conférence dédiée à la prévention du cancer du côlon qu’il organisait mercredi soir à Durbuy, une ville qui lui appartient désormais en grande partie.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Entreprises

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs