Accueil Société

Tribunal: «Des cachets pour aller au paradis»

Charlotte, âgée de 86 ans, souffrait d’arthrose articulaire. Elle réclamait des « cachets pour aller au paradis ». Le prévenu a suivi la requête de sa compagne.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Jacques Peleeheid, un pensionné de Fexhe-Slins âgé de 73 ans, est arrivé ce vendredi au tribunal correctionnel de Liège en claudiquant, aidé de sa canne, pour y répondre de meurtre par administration de substances pouvant causer la mort. Sa compagne Charlotte, 86 ans, avait réclamé l’euthanasie, à maintes reprises, à ses deux médecins. Elle répétait qu’elle n’en pouvait plus, que son arthrose articulaire la faisait trop souffrir, qu’elle voulait « des cachets pour aller au paradis ». Le 9 octobre 2009, cela faisait quinze jours qu’elle ne savait même plus se lever. Jacques avait écrasé une septantaine de comprimés, dont des anxiolytiques, avec sa pipe ; il lui avait administré dans du porto, « parce qu’elle aimait bien son petit porto », a-t-il expliqué.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Christian Radoux, samedi 7 octobre 2017, 2:54

    Ce pauvre homme ne mérite qu'empathie et, si possible, soutien Si possible : car je crains qu'il soit à tout jamais enfermé dans une douleur psychique obsédante. Quand je pense que par ailleurs tant de crapules "qu'il ne faut pas stigmatiser" se baladent librement !...

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs