Accueil Culture Cinéma

Vincent Macaigne, prix du meilleur acteur au FIFF: «Chien, c’est comme E.T.: ça raconte la nature humaine»

Le FIFF s’est conclu vendredi soir. Rencontre avec Vincent Macaigne, Bayard du meilleur acteur pour « Chien », un film couronné de trois prix.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 7 min

A u théâtre, on est dans la vie, dans l’accident. Au cinéma, on a un rapport beaucoup plus littéraire aux choses » défend Vincent Macaigne, né homme de théâtre avant de se révéler au cinéma. Mais depuis 2013 et La bataille de Solférino, de Justine Triet, il enchaîne les rôles qui ne passent jamais inaperçus. Sa manière singulière d’incarner le mal adapté au monde, le type en résistance passive, le mec au pull pas possible (il nous avoue n’y être pour rien mais être très docile à cet égard) qui est en galère, séduit de plus en plus de cinéastes. La preuve : l’acteur est à l’affiche de trois films en cette fin d’année : Chien, de Samuel Benchetrit, Le sens de la fête, de Nakache/Toledano et bientôt Marvin, d’Anne Fontaine. Il y a deux jours, il était à Namur avec Vanessa Paradis et Samuel Benchetrit pour Chien, ou l’histoire d’un homme qui perd tout, refuse de se battre, se fait humilier au point de devenir chien plutôt que d’avoir une chienne de vie.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs