Accueil Culture Scènes

Autopsie d’une rupture avec le milieu familial

« Retour à Reims, sur fond rouge », mis en scène par Stéphane Arcas d’après Didier Eribon, mêle l’intime et le politique en un traité – et tréteau – de sociologie. À Bruxelles et Tournai.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

« Il me fut plus facile d’écrire sur la honte sexuelle que sur la honte sociale  », écrit Didier Eribon dans Retour à Reims . Dans cet essai autobiographique, le sociologue et philosophe français – auteur notamment de Réflexions sur la question gay – rouvre des chapitres de sa vie qu’il avait mis sous scellé pour mieux se réinventer. S’il a rompu avec son milieu pour vivre à Paris, était-ce pour vivre librement son homosexualité, comme il l’a longtemps cru, ou pour fuir ses origines, une vie misérable, et le boulet du déterminisme social ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Scènes

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs