Accueil Société Régions Bruxelles

La démolition du viaduc Herrmann-Debroux n’est pas à l’ordre du jour à court terme

Une réunion est programmée avec les TEC, De Lijn et la SNCB pour améliorer l’offre de transports dans les prochains jours.

Journaliste au service Monde Temps de lecture: 2 min

Le gouvernement bruxellois s’est exprimé pour la première fois depuis la fermeture du viaduc Herrmann-Debroux, cette nuit. Qu’en retenir ?

Comme annoncé, l’ouvrage d’art est fermé jusqu’à jeudi matin au moins. Le temps, pour les experts, de livrer leur rapport, à la fois sur la qualité du béton et sur la portance de l’ouvrage. Mercredi soir ou jeudi, l’exécutif bruxellois se réunira pour décider de la suite des opérations.

Dans l’immédiat, Pascal Smet est chargé de négocier, avec ses homologues fédéral et régionaux, ainsi qu’avec les sociétés de transport (De Lijn, TEC, SNCB), une amélioration temporaire, à très court terme, de l’offre. « Je les ai appelés dès vendredi soir, j’ai déjà eu des contacts avec eux, leurs réponses sont plutôt positives », assure le ministre SP.A de la Mobilité.

Quid d’une éventuelle démolition du viaduc Herrmann-Debroux, sur le modèle de Reyers ? En chœur, Rudi Vervoort, Pascal Smet et Didier Gosuin, assurent que ce n’est pas à l’ordre du jour. Le message : « Oui, nous avons lancé une réflexion sur la démolition du viaduc. Mais cela doit se faire à terme, de manière réfléchie, le cas est tout à fait différent de Reyers. Mais, dans l’immédiat, notre seul objectif est de rouvrir le viaduc. »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

  • Posté par Serge Vandeput, dimanche 8 octobre 2017, 11:47

    Vervoort a installé le foutoir à Evere et fait de même à Bruxelles, Le PS trouve qu'il fait du bon travail.

  • Posté par Schultz Guillaume, dimanche 8 octobre 2017, 0:53

    Cet espèce d'illégitime Secrétaire d'Etat SMET aurait déjà du démissionner 15 fois au constat de ses incompétences. Et s'il ne démissionne pas il faut le virer. C'est un clown avec ses malheureuses 600 voix qui ne valent rien, tout comme lui.

  • Posté par Lamquet Michel, samedi 7 octobre 2017, 17:34

    Et voici le nouveau visage de Rudi Vervoort depuis trois semaines. Laurette est partie, je suis enfin devenu le grand chef de la région Bxl. Avant j'étais discret, réservé, sans position dérangeante (surtout pour mon parti). Je la fermais car je tenais avant tout à mon poste... Maintenant tout est changé. Voyez pour preuve cette posture photographique (parmi d'autres) de ce grand conquérant ! Même en foutant dans la m... les automobilistes bruxellois et navetteurs, il affiche une arrogance et une suffisance hors norme ! Bon courage aux bruxellois !

  • Posté par Christian Radoux, lundi 9 octobre 2017, 0:31

    Plutôt que grand conquérant, je lui trouve plutôt sur cette photo un petit air "Beauf de Cabu". Bon, je concède d'avance que ça n'ajoute rien au débat...

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo