Rallye d’Espagne: Neuville et Hyundai coulent!

Les Hyundai auront mordu la poussière, ce week-end en Espagne...
Les Hyundai auront mordu la poussière, ce week-end en Espagne... - epa.

Les chances de voir Thierry Neuville contester le titre de champion du monde à Sébastien Ogier ne sont pas à la hausse. Celles de voir Hyundai revenir sur la structure privée M-Sport-Ford chez les constructeurs ne le sont pas davantage. Le constructeur coréen a connu une deuxième journée calamiteuse au rallye d’Espagne.

Neuville a continué à attaquer

Tout a commencé avec Thierry Neuville qui, trahi par sa mécanique (système hydraulique et problèmes électriques), a ensuite endommagé son i20 WRC sur le parcours routier avant d’écoper d’une pénalité de 30 secondes pour avoir pointé avec 3 minutes de retard au départ de la dernière spéciale de la matinée, et d’être ainsi écarté de la course au podium.

Certes abattu, le Belge est cependant courageusement reparti à l’assaut des quatre spéciales de l’après-midi, samedi dans mes environs de Salou… « Notamment encouragé par mon copilote Nicolas Gilsoul, je me suis dit que nous ne pouvions pas baisser les bras, dit Neuville qui signa successivement un meilleur temps, un deuxième chrono (à 6 dixièmes d’Ogier), puis un 6e temps (à 1,7 du même Ogier) avant de se rendre vers la dernière spéciale du jour (2,2 km) qui ne devait pas avoir une grande influence sur le classement. La voiture n’était pas trop mal sur l’asphalte, cet après-midi, et j’ai donc fait le maximum. »

Sordo et Mikkelsen sur le même rocher !

Ses équipiers chez Hyundai en firent de même. Mais dans l’avant-dernière spéciale du jour, Dani Sordo et Andreas Mikkelsen ont endommagé leur direction en touchant le même rocher ! Après Neuville chez les pilotes, c’est donc le constructeur coréen qui voit s’éloigner fortement le sacre chez les constructeurs, puisque si le classement reste en l’état, il ne manquera que 3 points à M-Sport-Ford pour être sacré champion du monde ! Pas mal pour cette structure semi-privée qui ne bénéficie pas du soutien direct de Ford...

Ogier et Tanak en un dixième !

Cela dit, tout peut peut-être encore arriver au sein de l’équipe dirigée par Malcolm Wilson. En effet, juste avant de disputer la « spéciale show » de Salou (2,2 km), Ott Tanak et Sébastien Ogier apparaissaient aux 2e et 3e places du classement général, séparés par… un dixième de seconde ! L’Estonien s’estimait chanceux, après avoir tapé le même rocher que les deux pilotes Hyundai sans en subir les mêmes conséquences. Quant à Sébastien Ogier, il savourait une deuxième journée une fois de plus gérée de main de maître… « Je suis très heureux de mes deux meilleurs temps de l’après-midi, souriait le Français, en route vers un 5e titre mondial consécutif, même si celui-ci ne lui sera en aucun cas attribué ce week-end. J’ai désormais un bon feeling avec la voiture, et j’espère continuer comme ça demain. Il est évident que je vais poursuivre ma lutte avec Ott jusqu’au bout… »

Meeke en solide leader

A condition bien sûr que Malcolm Wilson laisse faire ses deux pilotes, ou au contraire qu’il fige les positions, comme on peut s’y attendre… Tout bénéfice pour Kris Meeke qui, après une superbe première étape sur terre, a à nouveau démontré un pilotage sans faille tout au long de cette première journée sur asphalte. Nanti de 13,9 secondes d’avance sur Ogier avant la dernière petite spéciale du jour, le Britannique savourait son bonheur : « Je suis bien sûr ravi de me trouver là où je suis, alors que vous savez combien ma saison est difficile, reconnaissait Meeke, en quête de rédemption chez Citroën, après avoir multiplié les erreurs de pilotage cette année. Ce matin (NDLR, un scratch, un 2e et un 6e chrono), j’ai montré que nous étions dans le coup, et cet après-midi, je me suis appliqué à ne rien faire de stupide. Je vais d’ailleurs rester concentré car je ne voudrais rien faire d’aussi idiot qu’en Allemagne, quand j’étais sorti dans la super-spéciale du premier jour ! »

Samedi en fin d’après-midi donc, avant cette dernière super-spéciale, Meeke (Citroën) menait les débats devant Ogier (à 13,9 sec.), Tanak (14,0), Hanninen (29,4) et… Neuville (52,1), loin de savourer cette 5e place, et on le comprend, quand on sait dans quelles circonstances ses équipiers lui en ont fait « cadeau »…

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous