Nina Derwael décroche le bronze aux barres asymétriques aux Mondiaux

Edition numérique des abonnés

Moins de 24 heures après avoir terminé 8e du concours général des Mondiaux de gymnastique, Nina Derwael a frappé encore plus fort, ce samedi, à Montréal. A 17 ans, celle qui avait déjà été sacrée championne d’Europe aux barres asymétriques à Cluj-Napoca (Roumanie), en avril, a décroché le bronze à son agrès de prédilection en améliorant une nouvelle fois son record personnel pour le fixer à 15.033. Tant lors des qualifications, où elle avait fini 4e, que lors du concours « all around », elle avait obtenu la note de 14.966.

Derwael, qui avait pris la tête du concours où elle passait en deuxième position, n’a laissé passer devant elle que la Chinoise Fan Yilin (15.166), qui était l’un des quatre (!) tenantes du titre, et la Russe Elena Eremina (15.100).

La médaille de bronze de Nina Derwael, qui avait déjà obtenu, l’an dernier, le meilleur résultat belge aux Jeux olympiques en terminant 19e du concours général à Rio, est forcément historique. Jamais, en effet, une gymnaste féminine belge n’avait atteint une finale par agrès lors des Mondiaux, et a fortiori n’avait remporté une médaille. Seul Donna-Donny Truyens, en 2010 à Rotterdam, avait atteint une finale par agrès à ce niveau en terminant 7e au cheval d’arçons.

« Un sentiment indescriptible ! »

« Comment je me sens? C’est un sentiment indescriptible !, a déclaré Nina Derwael au micro de Sporza immédiatement après la compétition.Je suis super contente! Je rêvais de ceci depuis que je suis enfant. J'étais assez nerveuse depuis ce matin et je suis heureuse d'avoir pu garder mon stress sous contrôle. Mon exercice s'est passé comme je l'espérais, avec une toute petite faute sans conséquence juste avant ma sortie. Marjorie (Heuls, son entraîneur, ndlr) et Rune (Hermans) m'ont dit à ma descente du podium que j'avais fait le maximum, que je n'aurais rien pu faire de plus, surtout que j'avais battu mon record personnel. A partir de là, avec 15.033, je savais qu'une médaille était possible mais devoir attendre que toutes les autres filles passent après moi a été terrible! Cette médaille, c'est le couronnement d'une super année, pendant laquelle on a tellement travaillé. »

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • @News

    Par De notre envoyé spécial à Monaco, Philippe Vande Weyer

    Athlétisme

    Thiam: «J’ai envie de voir jusqu’où je peux encore aller»

  • Giancarlo Colombo/IAAF

    Par PHILIPPE VANDE WEYER, envoyé spécial à Monaco

    Athlétisme

    Les Borlée, une réunion de famille à Monaco

  • Emma Plasschaert. @News

    Par A Lanzarote, Philippe Vande Weyer

    Jeux olympiques

    A la poursuite de leur premier rêve olympique

 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. INDIA FIELD HOCKEY WORLD CUP 2018

    Coupe du monde de hockey: un titre tellement beau et mérité pour les Red Lions

  2. marche contre Marrakech

    «Rats de gauches», «notre peuple d’abord»: des extrémistes flamands dérapent dans le quartier européen

  3. Le président de la COP24, le secrétaire d’Etat polonais Michal Kurtika, n’a pas caché sa joie à l’issue de la conférence. © AFP.

    Climat: la COP24 a fait le job technique, mais elle passe à côté des ambitions

Chroniques
  • Chroniques et chroniqueurs: à quoi servent-ils?

    Il est d’usage, en fin d’année, de faire des bilans et d’émettre des vœux. Voilà trois ans que je tiens cette chronique, laquelle est la 153e publiée sur le site du Soir ; l’occasion, pour une fois, de me conformer à l’usage…

    Pour être précis, j’ai commencé les chroniques dans les pages du Soir en 2002. Je peux déjà faire une double constatation : les sujets qui agitent l’actualité aujourd’hui étaient présents à l’époque (montée des extrêmes droites, du nationalisme, du repli identitaire, du populisme ; terrorisme islamiste et d’extrême droite ; défi climatique ; délitement de la démocratie représentative ; financiarisation outrancière du monde et soumission du politique à la finance) ; leur acuité n’a fait que se renforcer, parce que les réponses qui y ont été apportées ont été insuffisantes, inefficaces, voire absentes.

    Il n’y a, je pense, pas grand intérêt à publier des volumes de chroniques, car celles-ci sont le plus souvent ancrées dans une actualité singulière, quand bien même, à la différence d’un...

    Lire la suite

  • Par Michel De Muelenaere

    Climat: trop tard, et trop peu, mais il faut agir

    Décrochées après prolongations, les conclusions du dernier sommet mondial sur le climat ont de quoi décevoir. De dilution en dilution, la politique climatique continue à être administrée à dose homéopathique alors que le patient n’est pas loin d’être en phase terminale, s’il ne l’est pas déjà. Le décalage entre le mal qui s’aggrave et le timide remède est d’autant plus criant que les dérèglements constatés confirment les prévisions de la science et que les nouveaux rapports d’experts, dont le dernier du Giec, promettent une aggravation. Y...

    Lire la suite