Accueil Économie Mobilité

Grève du 10 octobre: la CGSP rejette la demande du ministre Bellot

L’offre des trains entre Namur et Bruxelles ne sera pas maintenue mardi, malgré la fermeture du viaduc Herrmann-Debroux, lors de la grève.

Temps de lecture: 2 min

Le ministre fédéral de la Mobilité, François Bellot, demande aux syndicats de maintenir toute l’offre entre Namur et Bruxelles mardi, à l’occasion de la grève qui touchera notamment les transports en commun, et ce en raison de la fermeture du viaduc Herrmann-Debroux.

Réponse de la CGSP dimanche, sur le plateau de RTL, dans « C’est pas tous les jours dimanche », via le secrétaire général de son aile wallonne, Patrick Lebrun : « L’appel à la grève, est clair et ne sera pas modifié. (…) Les transports en commun seront bloqués. » Autrement dit : c’est non à la demande du ministre fédéral libéral.

« Nous avons entendu l’appel du ministre Bellot par les médias ; nous n’avons pas reçu de message officiel. J’entends bien qu’il a un problème ponctuel lié à la fermeture du viaduc Herrmann-Debroux. Pour ma part, je demande au ministre de la Mobilité s’il est prêt à renoncer à son projet de service minimum », a réagi Pierre Lejeune, secrétaire national de la CGSP-Cheminots, contacté par Le Soir.

La CGSP-Cheminots est opposée à ce projet du ministre, estimant, comme nous le rappelle ce dimanche, Pierre Lejeune qu’il « ne répondra pas aux attentes des usagers. Le nombre de trains serait limité. Cela provoquerait une telle pagaille sur les quais que la sécurité des voyageurs et des cheminots serait compromise. »

« La fermeture du viaduc Herrmann-Debroux est la conséquence d’un manque d’investissements publics dans les infrastructures de mobilité. Les responsables politiques doivent prendre leur responsabilité ; et non essayer de la faire porter par les travailleurs du rail », ajoute Pierre Lejeune.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

  • Posté par Bernard LINARD, lundi 9 octobre 2017, 12:46

    Derrière les politiques, patrons, syndicats etc...il y a des travailleurs et travailleuses. Il est temps que ce monde bouge quitte à perdre un peu de son confort pour les générations qui les suivent. Ce qu'avait compris nos générations précédentes. Il faut oser quitte à passer pour un Don Quichote

  • Posté par Serge Vandeput, lundi 9 octobre 2017, 9:38

    Les patrons des syndicats Belges feraient mieux de se rendre chez leurs voisins en Allemagne ou aux Pays Bas pour apprendre leur métier. Pour le moment ils ne font que ralentir l'économie Belge par leurs actions stupides, a moins qu'ils préfèrent les gens au chômage pour qu'ils votent PS et PTB. Les syndicats feront tout pour que la Wallonie ne profite pas de la reprise mondiale de l'économie. Un vrai travail de sape.

  • Posté par christian jacquet, lundi 9 octobre 2017, 9:24

    je suis contre les grèves qui ennuyent les étudiants , les malades et les personnes âgées , MAIS en quoi les grévistes sont-ils responsables de l'incurie POLITIQUE , de la négligence POLITIQUE des gouvernements successifs ? On a l'impression que TOUT est de la faute des syndicats . Les politiques font mal leur boulot et c'est les grévistes qui trinquent . Messieurs les décideurs , ASSUMEZ vos responsabilités : viaduc Hermann Debroux , c'est VOUS et vous seuls qui foutez le bordel .

  • Posté par Mathieu Colmant, dimanche 8 octobre 2017, 20:48

    Bah, la CGSP a oublié où était sa place... A savoir dans les conseils d'entreprise. Pour l'action gouvernementale, cela se passe pendant les élections. Mais comme le dimanche, il y a barbecue...

  • Posté par Dechamps Paul, dimanche 8 octobre 2017, 18:48

    Et bien oui, ceci devait arriver, et d'autres soucis suivront. Tout le monde trouve normal de devoir travailler plus longtemps, conducteurs de trains, institutrices maternelles jusque 62 ans aujourd'hui et sans doute 65 dans peu de temps, prof de gym aussi, assurer la sécurité d'un élève lors d'un saut à 65 ans ça devrait aller mieux qu'à 20 sans doute, ..., tout cela est normal et ne faisons surtout pas grève, n'éveillons pas les consciences, continuons à subir sans rien dire, mais quand ce sera vos proches qui seront touchés, ... ?

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Mobilité

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retrouvez l'information financière complète

L'information financière
références Voir les articles de références VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb