30/30: carton plein pour l’Allemagne avant le Mondial 2018

@EPA
@EPA

L’impressionnante Allemagne, championne du monde en titre, a bouclé ses qualifications dimanche en battant l’Azerbaïdjan 5-1, sa dixième victoire en dix matches, réussissant un grand chelem rarissime en Europe.

L’histoire retiendra le score fleuve et le doublé de Leon Goretzka (1-0, 8e et 4-1, 66e). Elle oubliera que l’Allemagne, qualifiée pour le Mondial-2018 depuis jeudi, a été médiocre pendant presque une heure avant de prendre la mesure de son modeste adversaire.

En Europe, seule l’Espagne dans sa marche triomphale vers le titre 2010 était sortie des qualifications avec dix victoires en dix matches.

Les hommes de Joachim Löw font même mieux, avec une différence de buts de +39 (43 buts pour, 4 buts contre), contre +23 à l’Espagne à l’époque. Pour la dixième fois également, l’Allemagne a ouvert la marque avant la 20e minute, à la 8e minute d’une talonnade rusée de Leon Goretzka (1-0).

Shedaev a égalisé (1-1, 34e), mais Sandro Wagner a débloqué la situation à la 54e minute d’une tête repoussée juste derrière la ligne par la défense, mais validée par la technologie de ligne de but (2-1, 54e).

L’Allemagne a ensuite déroulé, avec Huseynov contre son camp (3-1, 64e), Goretzka (4-1, 66e) et Emre Can (5-1, 81e).

Après la qualification acquise jeudi soir grâce à une victoire 3-1 contre l’Irlande du Nord à Belfast, Löw avait remplacé 7 joueurs, Toni Kroos, blessé aux côtes, et Julian Draxler, grippé, étant notamment laissés au repos.

Mustafi et Süle, alignés en défense à la place de Hummels et Boateng, sont par ailleurs tous les deux sortis sur blessures musculaires en première période.

« C’est maintenant que le travail commence », a déclaré « Jogi » Löw, qui a aligné 36 joueurs pendant ces qualifications, et va devoir faire des choix douloureux en juin prochain.

Les amicaux, contre des adversaires plus difficiles, vont l’aider à faire le tri. L’Allemagne jouera en novembre contre l’Angleterre et probablement contre la France (si elle ne joue pas les barrages), puis en mars contre l’Espagne et le Brésil.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous