Fermeture du viaduc Herrmann-Debroux: le chaos attendu n’a pas eu lieu (direct)

L’heure de pointe lundi matin a commencé plus tôt que d’habitude. «A 6h30, des files étaient déjà constatées depuis Overijse (Brabant flamand) en direction de Bruxelles», a indiqué à l’agence Belga la porte-parole de Bruxelles Mobilité, Camille Thiry. A 7h30, plus de 6km d’embouteillages étaient observés sur l’autoroute E411. Une demi-heure plus tard, les automobilistes perdaient 50 minutes avec des files de plus de 8 km sur l’autoroute E411 en direction de la capitale et plus de 11km sur le RO Waterloo. Peu avant 9h00, toutes les entrées dans Bruxelles étaient par ailleurs saturées.

La situation lundi matin sur les routes vers Bruxelles est qualifiée de «très difficile» par Bruxelles Mobilité à la suite de la fermeture du viaduc Herrmann-Debroux, une des principales voies d’accès reliant la Wallonie à la capitale. La circulation entre la sortie de l’autoroute E411 et le viaduc a dû être ramenée sur une seule bande.

Les embarras de circulation étaient finalement toutefois limités vers 8h30.

Les alternatives pour rejoindre Bruxelles

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous