J’ai retourné la robe de ma mère : la métamorphose des tissus oubliés

J’ai retourné la robe de ma mère — JRRM pour les intimes — est une toute jeune marque de vêtements qui associe tissus anciens et tissus modernes dans des créations originales. Pour la jeune styliste derrière la marque, Stéphanie de Moffarts, il s’agit tout autant de se faire plaisir avec des imprimés vintage que de donner une seconde vie à des textiles déclassés.

Stéphanie de Moffarts a un long parcours dans la vente de vêtements de seconde main, où elle a travaillé pendant plus de 15 ans. C’est dire si la récup de vêtements, ça la connaît. Au milieu de toutes ces fripes, Stéphanie a commencé à se poser une question : “ Que faire avec les vêtements dont personne ne veut vraiment plus ? ” Trop vieilles, trop démodées, de nombreuses pièces finissent finalement à la poubelle. Elle se lance alors dans des études de stylisme : “ La couture est très vite devenue une passion pour moi. Et le moyen de redonner une seconde vie à des tissus oubliés, de métamorphoser des pièces de tissu que j’aime en vêtements modernes. ”

Faire du mieux avec du vieux

Stéphanie de Moffarts crée des vêtements avec des morceaux de tissus qu’elle récupère et qui, sans ses coups de ciseaux, finiraient à la poubelle. La démarche de cette styliste des “ tissus oubliés ” est celle de l’upcycling Il s’agit de faire “ du mieux avec du vieux ” : “ Je récupère des morceaux de tissus anciens et je les associe entre eux et avec des textiles neufs pour créer de nouveaux modèles, au goût du jour ” explique-t-elle. Pour créer les pièces de sa collection, toutes forcément uniques, la styliste récupère robes, chemises, manteaux mais aussi rideaux dont les imprimés, les couleurs ou la qualité lui plaisent. Chaque pièce est donc forcément unique et chargée d’histoire.

Les robes de ma mère

“ J’ai commencé par les robes de ma mère. Et celles de mes sœurs. Nous étions cinq filles à la maison et, dans la garde-robe familiale, dormaient encore toutes nos robes de soirée de jeunes filles. Une vraie manne aux trésors ! Les modèles étaient démodés mais les tissus étaient fantastiques. Dans les vêtements anciens, on trouve une qualité de tissage incomparable et des teintes et des motifs fabuleux ” s’enthousiasme-t-elle encore. C’est donc dans ses souvenirs de jeune fille que Stéphanie de Moffarts découpe ses premières pièces : des tabliers de cuisine. “ J’ai commencé par des tabliers parce qu’au début, j’étais débutante et le tablier est une pièce facile à confectionner ” sourit-elle. Aujourd’hui, elle propose plusieurs modèles de blouses et JRRM s’étoffera encore au gré des merveilles découvertes dans nos vieilles malles et des belles idées de Stéphanie de Moffarts, qui entend conserver le caractère artisanal de ses créations. Les créations de JRRM sont actuellement en vente dans le magasin saisonnier Pop & Shop qui s’est installé rue Jean Stas 16A à Saint Gilles (goulet Louise).

Pour en savoir plus :

https://www.facebook.com/JRRM-119790865359231/

La Une Le fil info Partager