Accueil Belgique Politique

Un tribunal suspend les renvois de tous les Soudanais de Vottem

Dans une décision étonnante, le Tribunal de première instance de Liège interdit le rapatriement des Soudanais de Vottem. Sous peine de 20.000 euros d’astreinte. Le gouvernement fait appel de la décision.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Enquêtes Temps de lecture: 3 min

Après le terrain politique, le dossier sensible des rapatriements de Soudanais du parc Maximilien se joue désormais dans les tribunaux. La Ligue des droits de l’Homme a ainsi emporté une étonnante victoire lundi, en convainquant le Tribunal de première instance de Liège d’interdire toute expulsion des ressortissants soudanais détenus dans le centre fermé de Vottem. L’Etat ne pourra pas davantage les renvoyer vers un pays de l’Union européenne (qui risquerait de les rapatrier à son tour), ni procéder à de nouvelles identifications dans le centre à l’aide de la mission d’identification soudanaise… sous peine de 20.000 euros d’astreinte.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs