Accueil Société Régions Namur-Luxembourg

Arlon: le Venture lab aide les jeunes à créer leur PME

Le premier incubateur pour étudiants et tout jeunes diplômés entrepreneurs

Journaliste de la cellule wallonne Temps de lecture: 3 min

E tre proche des futurs jeunes entrepreneurs, telle est la volonté de l’université de Liège, à Liège, mais aussi dans son campus arlonais propice au développement d’activités économiques, commente Pascal Haubruge, vice-recteur de l’université. C’est important pour les étudiants, important pour l’université et pour l’économie de nos régions. Et cette dynamique existe aussi à Gembloux. »

Le « Venture Lab » est le premier incubateur pour étudiants et jeunes diplômés. Il vient d’officialiser sa présence en province de Luxembourg, avec un solide comité de coordination où l’on retrouve Idélux, l’ULg Interface entreprises-université, Investsud, la Chambre de commerce, l’Henallux, le tout dans une logique collaborative. En peu de temps, il est devenu un outil pour soutenir l’économie régionale et répondre aux enjeux de la société. « Nous constatons un monde qui bouge, un nouvel eldorado pour les entrepreneurs. Je vois des jeunes qui ont les mains sur le levier pour initier leurs projets. Mais plus on est formé, moins on entreprend. Le coût d’opportunité est élevé, il y a un fort calcul de risques, la pression des parents…, explique Bernard Surlemont, professeur en entrepreuneriat à l’Ecole de gestion de l’université de Liège. Mais il y a des envies, la population est porteuse et mieux on est formé, moins il y a de risque d’échec. En dix ans, j’ai vu un réel changement chez les jeunes qui sont motivés et veulent créer. Le “venture lab” apporte donc l’expérience concrète pour soutenir le projet des jeunes qui ont envie mais se posent beaucoup de questions avant de se lancer. »

Des coaches sont donc attachés bénévolement à ces porteurs de projets, pour leur apporter l’expérience, leur carnet d’adresses et leur donner confiance en soi. Depuis deux ans, ils accompagnent 171 projets menés par 274 étudiants et jeunes diplômés du pôle académique Liège-Luxembourg, dont seulement 24 % de filles. Douze brevets ont été déposés, 64 équivalents temps plein créés pour 41 entreprises et le taux de réussite est de 82 %.

« Il ne faut pas un plan d’affaires pour venir ici, commente Charles Piette, coach en Luxembourg. Il faut avoir une furieuse envie de créer, de bonnes idées et de la gnac. On n’exclut aucun projet a priori. Après un premier contact, on suit le dossier durant 3 mois. Puis le comité d’entrée valide ou non pour poursuivre. Comme coach personnel, je suis derrière en permanence pour répondre aux craintes et inquiétudes. Il faut écouter, discuter, sans décider à la place. On conseille pour mieux formuler ses choix. C’est un réel plaisir de partage. »

En Luxembourg, sept projets multiples sont en cours.

Infos : www.venturelab.be

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Namur-Luxembourg

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo