Accueil Société

Grande Mosquée: les étapes de la fin de la convention avec l’Arabie Saoudite

Les recommandations du rapport de la commission d’enquête parlementaire concernant la Grande Mosquée de Bruxelles sont ambitieuses. Mais l’idée de mettre fin à la convention entre l’Etat belge et l’Arabie Saoudite se concrétisera-t-elle ?

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 7 min

Le timing n’est sans doute pas innocent… Mais la délégation d’Arabie Saoudite, en Belgique cette semaine, ne s’attendait sans doute pas à un tel « accueil » lorsqu’elle a prévu son voyage dans notre pays. Une délégation de parlementaires et de hauts fonctionnaires, présidée par un prince saoudien, est en effet présente sur le sol belge depuis le début de la semaine. Chaque année, l’Arabie saoudite s’invite dans la capitale européenne et sollicite des rendez-vous avec plusieurs parlementaires. Démarche diplomatique classique et bien connue. L’humaniste Georges Dallemagne a ainsi accepté un rendez-vous avec cette délégation ce mercredi. « Il s’agit d’une grosse offensive, cette année, commente-t-il. Ils sont probablement très inquiets de la recommandation que la commission d’enquête parlementaire a proposée. Des changements étaient dans l’air depuis longtemps, mais c’est à présent confirmé.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Lempereur Gael, mercredi 11 octobre 2017, 9:45

    C'est surtout étonnant qu'il aura fallu tant d'années pour se rendre compte que l'Arabie Saoudite est sunnite et que les terroristes sont des sunnites salafiste! Par contre, il serait temps de réaliser que l'Iran est chiite et que, jusqu'à présent, il n'y a pas encore eu de terroriste chiite!

  • Posté par Laurent Elens, mardi 10 octobre 2017, 21:26

    Quand un état finance la remise d'un autre au niveau du moyen age: qualifier un coup de pied au cul "d’ambitieux" me semble trahir une inquiétant perspective...

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs