Le MR veut imposer un service minimum à la Stib

© PhotoNews
© PhotoNews

J e veux remercier aujourd’hui tous ceux qui sont allés travailler. Un syndicat a décidé aujourd’hui de faire grève. Cette grève est-elle pertinente ? Font-ils grève juste pour faire tomber le gouvernement ? Les gens qui n’ont pas pu se rendre au travail n’en ont cure. » Sous des applaudissements nourris – à l’exception notoire du CD&V et, bien entendu, de l’opposition – Charles Michel a poursuivi son discours de rentrée en affirmant : « Nous n’acceptons plus que des étudiants ou des travailleurs soient pris en otage en cas de grève et nous allons concrétiser notre engagement pour le service minimum. »

À Bruxelles, le MR déposera d’ailleurs dans les prochains jours une proposition d’ordonnance visant à instaurer un service minimum à la Stib. Objectif : garantir le maintien d’une offre de transports minimale sur les lignes principales de métro et de tram. « En veillant à desservir les gares et les hôpitaux », précise Vincent De Wolf, chef de groupe libéral.

► Après la SNCB et les TEC, la Stib ? Notre analyse sur Le Soir+

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous