Accueil Économie Mobilité

Didier Gosuin sur Herrmann-Debroux: «Le problème de Bruxelles, c’est trop de voitures»

Le viaduc a été fermé par précaution après un rapport technique défavorable.

Temps de lecture: 1 min

Didier Gosuin a fait part de ses futurs projets pour le viaduc Herrmann-Debroux quelques heures après sa réouverture ce jeudi matin. « Herrmann Debroux, dans l’avenir, c’est un boulevard urbain comme le boulevard du souverain avec 2 bandes de voitures (2 entrantes, 2 sortantes) avec des lignes de bus ou de trams en surface pour décongestionner Bruxelles » explique le ministre bruxellois (Défi) au micro de La Première.

Il ajoute : « Le problème de la ville ce n’est pas trop d’infrastructures, c’est trop de voitures (…) Il faut penser autrement le réaménagement des villes. Dans toutes les grandes villes, on réaménage les entrées et on réorganise les transports en commun. Nous devons accompagner cette évolution. »

Le viaduc a été fermé par précaution après un rapport technique défavorable. Maintenant rouvert, le viaduc doit tout de même encore être analysé pour déterminer les travaux à réaliser.

À lire aussi Herrmann-Debroux, la double incurie

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

  • Posté par David Eric, jeudi 12 octobre 2017, 19:49

    Trop de voitures ! Le cycliste quotidien que je suis applaudit, bien sûr, à cette juste constatation: qu'on fasse un vaste réseau de pistes cyclables en toile d'araignée autour de Bruxelles; à l'heure de l'engouement pour le vélo électrique, cela encouragerait tous les banlieusards à s'y mettre : bon pour la santé, le climat et le portefeuille, y compris celui des pouvoirs publics : le prix de l'installation et de l'entretien de pistes cyclables est sans commune mesure avec celui des routes et autoroutes ... Une simple évidence.

  • Posté par Burniat Walter, jeudi 12 octobre 2017, 17:00

    Le manque de transports en commun est souligné par tous. Autrefois j'habitais à Boistfort, "Coin du Balais". Je travaillais à l'Hopital Universitaire des Enfants - situé à côté de l'H Brugmann. En voiture le matin, départ 7H, arrivée 8H30. Le soir: départ 18H arrivée 19H30-20H. En transport en commun nous pouvions ajouter 30% de temps. Et 150% d'inconfort. La mobilité c'est une oeuvre de planification à long terme. Pas de sparadraps...

  • Posté par Duboisdenghien Olivier, jeudi 12 octobre 2017, 13:10

    Etonnant ça : trop de voitures ? ? la vrai question, c'est plutôt de se donner les moyens efficaces pour éviter de venir en voiture dans les centres urbains. Taxer le citoyen, c'est déjà fait. Voyez autre chose, s'il vous plaît, messieurs les "dirigeants" !!!

  • Posté par Stampe Jérôme, jeudi 12 octobre 2017, 12:03

    Et pourquoi y a-t-il trop de voitures à Bruxelles, Mr Gosuin? Quand le RER qui devrait être terminé depuis longtemps se fait toujours attendre, qu'il n'y aucune politique digne de ce nom en matière de mobilité, juste 3 ou 4 ministres de la soi-disant mobilité (1 par région plus le fédéral) qui ne font rien de bon et sans réelle coordination… Il est bien plus facile critiquer la voiture que de se bouger le derrière et faire ce qu'il aurait fallu faire depuis trop longtemps…

  • Posté par Vermeulen Gregory, jeudi 12 octobre 2017, 15:24

    Imaginons que demain le RER existe et qu'il aille plus vite que la voiture.... et bien cela ne changera rien ! Personne ne prendra le RER ! Les gens continuerons toujours de venir en voiture ! Pourquoi ? Simple ! Voiture = symbole de réussite Voiture = gratuit (voiture de société) Voiture = confort RER = insécurité et pour les gens qui ne savent pas se payer une voiture.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Mobilité

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retrouvez l'information financière complète

L'information financière
références Voir les articles de références VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb