Les plans du Roi Baudouin ont disparu

Pas facile d’obtenir les plans du stade Roi Baudouin
: le député Ecolo Arnaud Pinxteren les attend depuis avril. En vain. L’administration est toujours à la recherche de ces documents. © photo news.
Pas facile d’obtenir les plans du stade Roi Baudouin : le député Ecolo Arnaud Pinxteren les attend depuis avril. En vain. L’administration est toujours à la recherche de ces documents. © photo news.

Le dossier du stade national est sur le point de connaître son dénouement final : l’UEFA tranchera, le 7 décembre, la question de savoir si Bruxelles accueillera l’Euro 2020 ou pas. Pour de nombreux interlocuteurs, le projet est dans le rouge, si bien que la réflexion sur les alternatives émerge de plus en plus.

À cet égard, Arnaud Pinxteren, député Ecolo, fulmine : il ne parvient pas à obtenir les plans du stade Roi Baudouin. Il a demandé à avoir accès aux documents en avril 2017 au service des archives de la Ville de Bruxelles. Et depuis… toujours rien. Les archives et l’urbanisme se sont renvoyé la balle dans plusieurs mails, mais cela n’a débouché sur rien. Visiblement, l’agent qui avait les plans a quitté l’urbanisme et les dossiers ont été dispersés entre plusieurs collègues. L’administration est toujours à leur recherche… « Les documents sont portés disparus et c’est assez curieux », commente le député, s’interrogeant sur cette mystérieuse disparition. Il avait l’intention de solliciter, avec son collègue Arnaud Verstraete (Groen), l’avis de spécialistes sur la faisabilité d’une rénovation. « Cela freine les réflexions sur la réflexion sur l’avenir de ce stade, estime-t-il. On nous dit toujours que la rénovation n’est pas une option, j’aimerais en avoir la preuve. »

Selon Arnaud Pinxteren, la nécessité du maintien et de la rénovation du stade Roi Baudouin devient « de plus en plus partagée ». Il en prend pour preuve les échanges de la commission Développement territorial du parlement bruxellois ce mercredi : « Brigitte Grouwels (CD&V) a estimé qu’il fallait le rénover, Fabian Maingain (Défi) a également ouvert cette piste. Seul le VLD s’y est opposé clairement. » Le hic : les responsables de la Ville de Bruxelles ont toujours dit qu’aucun privé n’accepterait de financer une rénovation du Baudouin. «  On fait toujours de cet argument un obstacle infranchissable, cela me semble un peu excessif. Il est peut-être possible de trouver une certaine créativité au niveau du financement », poursuit l’écologiste. Il défend la création, au Heysel, d’une cité des sports dédiée au sport de haut niveau et amateur.

Pas de clarté

Du reste, ce ne sont pas les seuls documents qui font défaut dans le dossier du stade national. Jusqu’à présent, les conseillers communaux de l’opposition n’y voient pas clair sur les conséquences financières en cas de non-respect des échéances pour l’Euro 2020. Johan Van den Driessche (N-VA) estime qu’il n’a pas de vue claire sur tous les aspects contractuels car il n’a jamais eu accès, en tant qu’élu, aux documents nécessaires. Au CDH, Hamza Fassi-Fihri s’interroge aussi sur les conséquences financières : « Si on suspend le projet du parking C, il faut voir si cela a un coût pour la Ville de Bruxelles. » Ces questions ne manqueront pas d’animer de futurs conseils communaux.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. PHOTONEWS_10839195-004

    Soudain, la fin du monde à Venise

  2. Image=d-20191023-3WUWKM_high

    Comment Nethys est devenue l’EuroMillions pour ses top managers

  3. Image=d-20170615-3F9AGQ_high

    Bruxelles: la Cour des comptes évalue le déficit à 541 millions pour 2020

La chronique
  • Etats-Unis: quand le dissident torpille le président…

    Qui affrontera Donald Trump lors de l’élection présidentielle américaine de novembre 2020 ? Joe Biden et Elizabeth Warren se tirent la bourre depuis des mois. À moins que Michael Bloomberg ne vienne rebattre les cartes ?… Réponse le 16 juillet prochain, au terme de la convention démocrate de Milwaukee.

    Répéter cette question à l’envi laisse à penser que Donald Trump, en primus inter pares, sera d’office le candidat du Parti républicain… Si telle est l’hypothèse la plus plausible, gardons tout de même à l’esprit que ce n’est pas la seule.

    Ainsi, dimanche dernier, sur CNN, le sénateur sortant de l’Arizona, Jeff Flake, un des principaux détracteurs de l’actuel président au sein du Parti républicain, a lancé un appel pour que quelqu’un se présente, en interne, contre Trump. Ceci afin de « rappeler aux républicains ce que cela signifie vraiment d’être conservateur, et aussi d’être correct ».

    Flake pourrait-il être celui-là ? « Je ne pense pas, il y a de meilleurs candidats...

    Lire la suite

  • Le pactole des dirigeants de Nethys: dis, c’est comment 18,6 millions?

    Depuis la révélation des montants touchés par les dirigeants de Nethys, beaucoup ont tenté de se figurer ce que représentait ce chiffre stratosphérique. Deux millions, cinq millions on voyait encore à peu près, mais 11,6 millions pour un seul homme et 18,6 pour quatre, pour le coup on avait du mal.

    Sur les réseaux sociaux, chacun y est allé de son essai de mise en perspective. Pour Cédric Halin, le bourgmestre d’Olne...

    Lire la suite