Accueil Monde Afrique

En République Démocratique du Congo, « on garde le chef... et le chaos »

La Ceni - Commission électorale nationale indépendante - a fait savoir qu’elle avait besoin d’un délai de 504 jours pour pouvoir organiser l’élection présidentielle. Jospeh Kabila restera donc en fonction au moins jusqu’au début 2019.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 5 min

Un ballon d’essai qui fait l’effet d’une bombe à fragmentation… A la veille de l’arrivée à Kinshasa de Nikki Haley, ambassadrice américaine à l’ONU et chargée d’évaluer la situation politique en République démocratique du Congo, le président de la Ceni (Commission électorale indépendante), Corneille Nangaa a peut-être voulu jeter du lest, se montrer conciliant. Il a lancé, discrètement, une « petite phrase » qui s’est révélée explosive : « la Ceni a besoin de 504 jours après la fin de l’enrôlement (c’est-à-dire du recensement) pour arriver au jour du scrutin. »

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par El Mahoya Kiwonghi, jeudi 12 octobre 2017, 23:13

    ¤ MERCI NANGAA Le président de la CENI fait avancer les choses.. Observez par vous même qu´il a atteint 40 millions d´électeurs congolais qui se trouvent en ce moment sur la liste de l´enrôlement. Même s´il faut attendre jusque fin decembre pour boucler l´enrôlement avec les congolais du Kasai, Nangaa a fait le "gros du travail" et peut se retirer s´il le souhaite..en paix. Il a dèjà fait un grand travail. Mais, les congolais doivent le remercier pour sa dernière declaration avec les "500 jours" où il informe lucidement ses compatriotes qu´il compte sur eux pour "booster" les choses et obtenir l´élection d´un nouveau président le plus vite que possible. Nangaa sait très bien que les congolais ne vont pas se coucher et attendre 500 jours dans l´insécurité, la faim, le chomage..en regardant Kabila accroché á la présidence. ¤ RESOLUTION DE L´ONU ? Madame Braeckman devrait nous aider á bien comprendre la réaction du Conseil de Sécurité de l´ONU, surtout de ses membres "permanents" quand la CENI annonce une violation concrète de l´accord de la CENCO qui est depuis transformé en une résolution de l´ONU. Le chef de la mission militaire de l´ONU s´attend á des violences dans la rue au Congo. Nangaa est sans doute "cynique", mais il fait avancerl´idée d´une confrontation entre Kabila et les congolais sous les yeux de la mission militaire de l´ONU.

Aussi en Afrique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs