Accueil Belgique

Braine-le-Comte: Jean-Jacques Flahaux quittera le mayorat à l’automne

Le député fédéral prend la présidence du MR international. Il avait émis le souhait de passer le relais en cours de mandature.

Cheffe adjointe du service Société Temps de lecture: 2 min

Je ne voulais pas être ces vieux briscards qui s’accrochent à leurs mandats jusqu’à 80 ans ». À 60 ans, Jean-Jacques Flahaux, le bourgmestre MR de Braine-le-Comte (Hainaut) et député fédéral quittera le mayorat à l’automne. Après trois mandats à la tête de la commune, il passera le relais au jeune et prometteur Premier échevin, Maxime Daye, 32 ans. « Je ne serai sans doute pas parti si la relève n’était pas assurée, explique le bourgmestre. Maxime est mon successeur naturel, mon fils en politique. Je l’ai connu quand il avait 14 ans et qu’il voulait monter un festival du jeune journalisme. Depuis, il m’a toujours suivi même si évidemment, nous avons connu des hauts et des bas. »

Jean-Jacques Flahaux ne connaît pas encore la date précise de son départ. Ce sera à l’automne quand les « dossiers chauds » seront bouclés. « Je ne veux pas donner l’image de quelqu’un qui s’en va parce que la situation est difficile, dit-il. Braine-le-Comte a des difficultés financières comme d’autres communes et nous prenons actuellement des mesures pour éviter des licenciements secs. Nous avançons, pour l’heure, la moitié du déficit de 2014 a été résorbé. »

Jean-Jacques Flahaux n’arrêtera pas la politique pour autant. Outre son poste de député fédéral, il a également été nommé à la présidence du MR International et devra, à ce titre, représenter le parti à l’étranger. Il continuera aussi à s’investir dans sa commune puisqu’il restera conseiller communal et présidera le conseil. « Je pourrais continuer à appliquer la méthode brainoise que j’ai eu à cœur de mettre en œuvre durant toutes ces années, confie-t-il. Il s’agit tout simplement d’obtenir le consensus le plus large possible. Les élus de l’opposition sont des élus du peuple et doivent être à ce titre entendus. Je crois que l’on peut mettre çà à mon actif. La dernière représentation de cette méthode est le fait que tous les partis soient parvenus à un texte commun autour du traité transatlantique. Un dossier où les antagonismes sont pourtant grands. »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Reportage Enseignement et handicap: bientôt, une école extra-ordinaire

Ce sera une école inclusive : où tous les enfants apprennent dans le même environnement scolaire, avec des infrastructures, des méthodes, du matériel pédagogique et une politique adaptés à tous les élèves, à besoins spécifiques ou non, ordinaires ou extraordinaires. Puzzzle devrait ouvrir au printemps à Tubize.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs