Les méthodes de Sarkozy sont comparées à celle d’«un délinquant» par le Parquet

Les méthodes de Sarkozy sont comparées à celle d’«un délinquant» par le Parquet

Le parquet financier français, qui a requis le renvoi en correctionnelle de Nicolas Sarkozy, de son avocat et d’un ex-magistrat dans l’affaire dite des écoutes, a comparé les méthodes de l’ex-président dans cette affaire à celle d’« un délinquant chevronné », a révélé samedi le quotidien Le Monde.

Le ministère public a requis le 5 octobre un procès contre l’ancien chef de l’Etat pour «  corruption » et «  trafic d’influence ».

Des faits de corruption et de trafic d’influence

Dans ce réquisitoire de 79 pages, dont le journal a eu connaissance, le parquet national financier (PNF) estime qu’« il existe des charges suffisantes à l’encontre de Nicolas Sarkozy et de Thierry Herzog (son avocat, ndlr) d’avoir commis les faits de corruption et de trafic d’influence actifs pour lesquels ils ont été mis en examen ».

A l’origine de l’affaire, des écoutes téléphoniques de l’ancien président ordonnées dans une autre enquête, celle sur les accusations de financement libyen de sa campagne de 2007.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous