Accueil Culture Cinéma

L’Académie des Oscars après l’exclusion d’Harvey Weinstein: «Le temps de l’ignorance délibérée est terminé»

Le producteur déchu est accusé de harcèlement, agression ou viol par une trentaine de femmes.

Temps de lecture: 2 min

L’Académie américaine du cinéma, qui remet notamment les prestigieux Oscars, a décidé d’exclure de son sein le producteur déchu Harvey Weinstein, accusé de harcèlement, agression ou viol par une trentaine de femmes.

Les 54 membres du conseil de direction de l’Académie des arts et des sciences du cinéma, réuni en urgence, ont «voté (cette décision) bien au-delà de la majorité requise des deux tiers», a annoncé samedi l’institution phare de Hollywood dans un communiqué.

«Non seulement nous prenons nos distances avec quelqu’un qui ne mérite pas le respect de ses collègues, mais nous envoyons un message pour affirmer que le temps de l’ignorance délibérée et de la complicité honteuse vis-à-vis des comportements d’agression sexuelle et du harcèlement sur le lieu de travail dans notre industrie est terminé».

À lire aussi Affaire Weinstein: les huit jours qui ébranlèrent Hollywood

Une seule exclusion en 90 ans

Selon les médias spécialisés Variety et The Hollywood Reporter, un seul membre a été expulsé en 90 ans d’existence de la vénérable institution: Carmine Caridi, acteur qui avait fait circuler des copies confidentielles de films retrouvées sur internet.

Harvey Weinstein, 65 ans, qui a longtemps fait la pluie et le beau temps à Hollywood, s’est transformé en véritable paria depuis la parution la semaine dernière d’enquêtes dans le New Yorker et le New York Times déclenchant des accusations à la chaîne. Cinq actrices l’ont accusé de viol, dont Asia Argento et Rose McGowan. La dernière en date est l’actrice britannique Lysette Anthony, 54 ans, qui raconte avoir été violée par le producteur dans les années 80.

À lire aussi Affaire Weinstein: ceux qui savaient, pourquoi n’ont-ils rien dit?

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

  • Posté par Renée Lanser, dimanche 15 octobre 2017, 11:59

    Quand on se rappelle la vitesse avec laquelle DSK avait atterri derrière les barreaux US à l'époque, on s'étonne de voir ce sadique-çi toujours profiter de l'air libre aux dernières nouvelles.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retrouvez toutes les sorties, salles et horaires sur Cinenews

Découvrez le programme
Cinenews Voir les articles de Cinenews