Accueil Monde

Un nouveau Vatileaks frappe à la porte du Saint-Siège

En pleine psychose, deux proches collaborateurs du pape François ont été arrêtés au Vatican pour avoir livré des documents à des journalistes.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Les corbeaux ont recommencé à voler au dessus de la place Saint-Pierre. La gendarmerie vaticane a arrêté durant le week-end - mais l’information n’a été divulguée que lundi - deux membres de la « Commission pontificale de référence, d’étude et de proposition sur l’organisation de la structure économique et administrative du Saint-Siège », la Cosea. Le promoteur de justice, l’équivalent d’un procureur, accuse Mgr Angel Vallejo Balda et Francesca Chaouqui d’avoir fait passer à des journalistes des documents confidentiels. Ces arrestations interviennent alors que la psychose des « fuites » empoisonne le Vatican comme aux heures les plus sombres de Vatileaks, le scandale qui a poussé Benoît XVI à la démission. Durant le synode, une lettre secrète adressée au pape François par un groupe de cardinaux conservateurs s’était ainsi retrouvée à la une d’un quotidien italien.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs