Accueil Belgique Politique

Opaline Meunier, démissionnaire de l’Unécof, rêve de politique

La médiatique présidente du syndicat étudiant minoritaire a démissionné samedi. Opaline Meunier, membre du CDH, nourrit des projets politiques. A Mons, avec Georges-Louis Bouchez ?

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

Le départ, annoncé samedi à son conseil d’administration, d’Opaline Meunier, 24 ans, la médiatique présidente de l’Unécof (l’Union des étudiants de la Communauté française), marquera sans doute son arrivée en politique. «  J’ai en effet présenté ma démission pour mener à bien des projets personnels et politiques, précise-t-elle. Me maintenir aurait été incompatible avec les statuts de l’Unécof. Et puis trois ans dans une fonction à la tête d’une organisation étudiante, c’est très long. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Wathelet Michel, lundi 16 octobre 2017, 9:52

    Elle a tout compris. J'adore les femmes intelligentes.

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs