Accueil Opinions Cartes blanches

L’appel de Piketty, Di Rupo, Prodi…: «Un an après LuxLeaks, rien n’a changé»

L’Union européenne a besoin d’un nouveau départ pour lutter contre la fraude et l’évasion fiscales, estime un collectif de signataires, dont Elio Di Rupo et Thomas Piketty.

Article réservé aux abonnés

Invalid Scald ID.

Temps de lecture: 4 min

Le 5 novembre 2014, un groupe de journalistes internationaux révélait que plus de 300 multinationales avaient conclu entre 2002 et 2010 des accords secrets – rescrits fiscaux – au Luxembourg dans le but de réduire drastiquement le montant de leurs impôts.

Le scandale LuxLeaks est né ce jour-là. L’ampleur de la tromperie a suscité l’indignation dans le monde entier. Des géants économiques qui réalisent des milliards d’euros de chiffres d’affaires sont- parvenus à payer jusqu’à moins de 1 % d’impôts sur les bénéfices transférés au Grand-Duché alors que le petit commerçant ou le citoyen européen – qui n’a pas la chance de bénéficier de tels avantages – subissait de plein fouet cette concurrence déloyale.

Dossier : le scandale LuxLeaks

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cartes blanches

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs