Accueil Belgique Politique

Marghem: une bille dans un billard

Comment récupérer le dossier des négociations climat, plombé par une bourde chez Marghem et un refus flamand ? Au fédéral, on n’est pas tendre pour la ministre de l’environnement. A elle de régler le désordre qu’elle a causé.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

Ils ont crié trop tôt victoire. En communiquant leur satisfaction d’avoir conclu un accord sur le partage des objectifs climatiques belges, le 24 octobre, les quatre ministres de l’environnement n’imaginaient pas les remous qui suivraient. Dans leur gouvernement respectif, deux d’entre eux se sont fait sévèrement crosser. La flamande Joke Schauvliege (CD&V), dit la composante N-VA de son exécutif, aurait « outrepassé son mandat ». La Flandre réclamait plus. La fédérale Marie-Christine Marghem (MR) qui à son arrivée lançait « quand je veux quelque chose, c’est terrible. Je finis quand même toujours par y arriver », est doublement pointée du doigt. Œuvrant de plus en plus déconnecté de l’administration, son cabinet s’est emmêlé les pinceaux avec les chiffres du renouvelable. Par ailleurs, dit-on aujourd’hui au sein du gouvernement Michel, l’accord conclu est « très mauvais pour le fédéral ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs