Accueil Monde

Qui décide du survol d’un pays?

Le crash de l’avion russe dans le Sinaï égyptien pose la question de la sécurité du survol de certaines zones géographiques jugées « risquées ».

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

Depuis le tragique accident de l’avion de la Malaysia Airlines au-dessus de l’Ukraine, les pays jugés à risque pour les vols commerciaux se sont multipliés. Et la matière est à nouveau au cœur de la polémique avec le crash de l’avion russe dans le Sinaï égyptien, ce week-end qui a fait à son tour plus de 200 victimes et qui pourrait découler d’un attentat.

Mais si le Sinaï égyptien est effectivement risqué, pourquoi est-il alors toujours survolé par certaines compagnies aériennes ? C’est là que l’équation devient extrêmement complexe. Explications.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs