Accueil Monde

Crash en Egypte: la piste de l’attentat revient au premier plan

Le vol 9268 qui s’est écrasé samedi dans le Sinaï semble avoir été victime d’une explosion ou de manœuvres malintentionnées dans la cabine de pilotage.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Attentat ou incident technique ? La balance penche en faveur de la première hypothèse trois jours après la catastrophe qui a coûté la vie aux 224 personnes à bord du vol 9268. La compagnie aérienne russe Kogalymavia suggère un attentat, tandis que les autorités russes refusent de privilégier la moindre piste. « La seule cause possible du crash est une action extérieure », a déclaré lundi un responsable de Kogalymavia Alexandre Smirnov. La compagnie, qui opère sous le nom commercial Metrojet, exclut toute défaillance technique ou erreur de pilotage. Une défense logique, pour protéger la réputation et la survie financière d’une compagnie régionale désormais au bord du gouffre.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs