Action de police ce dimanche au Parc Maximilien: quatre migrants placés en centre fermé

© Pierre-Yves Thienpont/Le Soir
© Pierre-Yves Thienpont/Le Soir

Quatre des dix migrants interpellés dimanche soir aux abords du Parc Maximilien à Bruxelles ont été écroués en centre fermé le temps qu’un accord de reprise soit conclu avec le premier pays dans lequel ils sont arrivés en vue de leur réadmission, puisqu’ils sont sous procédure Dublin, indique lundi l’Office des Etrangers. Six autres migrants ont reçu un ordre de quitter le territoire.

Parmi les dix migrants interpellés dimanche soir aux abords du Parc Maximilien, l’Office des Etrangers a identifié un Macédonien, un Egyptien, un Algérien, un Ethiopien, un Syrien, trois Soudanais et deux Erythréens. Un ressortissant soudanais et un Egyptien ont été écroués en centre fermé en vue de leur rapatriement vers l’Allemagne, ainsi qu’un Erythréen qui devra quant à lui être réadmis en Suisse. Un ressortissant Macédonien a également été envoyé en centre fermé mais son pays de «réadmission» n’a pas encore été communiqué.

Les quatre personnes écrouées en centre fermé sont sous procédure Dublin et sont donc des demandeurs d’asile dont la demande d’asile dépend du premier pays d’Europe dans lequel ils sont arrivés, en application du règlement dit «Dublin III».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous