Accueil

Turquie: le Conseil européen doit dire que l’adhésion est stoppée, plaide Reynders

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 2 min

Le (délicat) débat que les ministres européens des Affaires étrangères ont consacré lundi aux « développements en Turquie », considérés principalement sous l’angle du rôle de ce pays dans la région troublée qui l’entoure, a… débordé de l’horaire prévu. La discussion sera prolongée ce mardi par les ministres en charge des Affaires européennes, s’agissant plus spécifiquement des perspectives d’adhésion de ce pays, qui négocie son entrée dans le « club européen » depuis 2005. La question doit ensuite « remonter » au sommet européen de la fin de la semaine (chaud débat en perspective !). Il faudrait que le Conseil européen « s’exprime clairement », plaide pour sa part le ministre belge Didier Reynders, qui siège dans les deux formations du Conseil des ministres de l’UE.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs