Accueil

Sous contrôle judiciaire

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Josep Lluis Trapero, le chef des Mossos d’Esquadra, la police catalane, a été placé lundi sous contrôle judiciaire, avec interdiction de quitter le pays et l’obligation de se présenter tous les 15 jours devant un tribunal, dans le cadre d’une enquête pour « sédition ». La justice lui reproche la non-assistance des policiers catalans aux agents de la garde civile qui réalisaient des perquisitions dans des locaux du gouvernement catalan, les 20 et 21 septembre, dans le cadre de l’opération visant à démonter la logistique du référendum d’autodétermination. Des milliers de personnes avaient tenté d'empêcher les gardes civils de sortir des immeubles perquisitionnés. La juge d'instruction en charge de l'enquête a par ailleurs ordonné le placement en détention de deux responsables d'associations indépendantistes pour avoir organisé ces manifestations.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs