Accueil Planète Demain, la Terre

Faire son compost, la nouvelle tendance en ville

A Bruxelles, plus de 100 composts de quartier ont déjà vu le jour. Une manière collective de trier ses déchets.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Chaque année, un habitant produit en moyenne 50 kilos de déchets organiques. Cela représente 30 % de nos poubelles, alors que ces matières peuvent être réutilisées comme engrais naturel. Pourquoi donc ne pas les composter, plutôt que de les jeter ?

C’est justement l’initiative qui se développe de plus en plus en Région bruxelloise. Une initiative collective : en ville, tout le monde n’a pas la possibilité de se créer sa petite compostière au fond du jardin. C’est pourquoi les citadins se lancent dans le compost de quartier. Dans les parcs, dans les jardins publics, sur le moindre carré de verdure ou sur des terrains privés : le compost commun a la cote, en ville. Aujourd’hui, pas moins de 105 sites de compostage ont été créés et rassemblent des centaines de familles dans la capitale.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs