belgaimage-168699407-full
Xiao Zhen Xie est devenue le symbole de ce que vit en ce moment la communauté asiatique aux États-Unis.
La prison de Haren est un exemple parmi d’autres de constructions contre lesquelles se dressent des collectifs citoyens opposés à l’urbanisation croissante des espaces verts.
10917092-033
Pour Marek Halter, le prophète est un lanceur d’alertes avant la lettre.
Les ministres de l’Enseignement des trois Communautés (Caroline Désir, Ben Weyts et Lydia Klinkenberg) se sont réunis dimanche dernier pour s’accorder sur une réaction aux mesures sanitaires dans les écoles décrétées par le gouvernement fédéral.
Les combattants soutenus par la coalition emmenée par l’Arabie saoudite bénéficient d’un arsenal d’armes fabriquées notamment en Belgique.
d-20200901-GHNC5Y 2020-09-01 12_09_29
d-20161205-GCKF8V 2019-12-27 17_56_39
Il est devenu bien difficile pour les décideurs, à commencer par le Premier ministre, Alexander De Croo, de faire des choix.
d-20200528-GGD5X7 2020-05-28 23_36_17
A la Pixar University, on lance le générique et tout s’allume quand tout s’éteint. Pixar sait. L’étincelle, Pixar connaît.
Chroniques Chronique

Le feu à l’école

RTSTUSD
BELGIUM GOVERNMENT PANDEMIC CORONAVIRUS COVID19
d-20180531-3MGAF7 2020-06-02 15_45_37
Elise Degrave
Le choix de la rédaction
  1. PHOTONEWS_10865389-082

    Réouverture de l’horeca: un bourgmestre ne peut pas empêcher la police de verbaliser

  2. d-20210205-GL598J 2021-04-14 11_55_07

    Voyages: quelles sont les mesures en vigueur dans les pays prisés des Belges? (carte interactive)

  3. Tout est bien qui… va bientôt finir en ce qui concerne l’accord post-Brexit ? Minute! Le Parlement joue la montre: la ratification en plénière n’a toujours pas été mise à l’agenda de la prochaine (et dernière utile) session, prévue du 26 au 29 avril.

    Brexit: le Parlement européen joue la montre

La chronique
  • La chronique «Enjeux»: «Il faut savoir où nous allons»

    Le covid est sans doute l’un des plus grands défis lancés aux démocraties occidentales depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Mais, paradoxalement, au-delà des débats d’experts et des chamailleries politiciennes, la pandémie a surtout révélé l’absence d’un « grand récit », de cette interprétation du moment et du monde, de cette affirmation de valeurs et d’objectifs, qui permettent à des sociétés désemparées de se rassembler, au-delà de leurs différences et de leurs différends.

    Aucun grand discours n’est venu donner du sens à la crise, alors que l’incertitude aurait mérité autre chose que des déclarations convenues et des consignes techniques. Certes, on n’est pas en guerre. Il n’y a donc pas eu d’appel du 18 juin. Il n’y a pas eu non plus de harangue épique à la hauteur du discours des « heures sombres » prononcé par Winston Churchill le 4 juin 1940 à la Chambre des Communes. Ni d’exposé grave comme celui de Franklin Roosevelt le 6 janvier 1941 sur les Quatre Libertés, dont celles, tellement d’actualité, de « vivre à l’abri du besoin et à l’abri de la peur...

    Lire la suite

  • Zut, on déconfine

    A quoi reconnaît-on une personne déprimée ? Même les bonnes nouvelles ne lui rendent pas le sourire.

    Ce sentiment de blues généralisé domine largement après les annonces du Comité de concertation de mercredi. Les écoles rouvrent ? Bof. Les terrasses vont s’égayer ? Ah bon. Le couvre-feu va sauter ? Soit.

    Mais que se passe-t-il dans un pays plutôt réputé pour sa bonne humeur ? Il se passe d’abord que le Comité de concertation a pris la...

    Lire la suite