Image=d-20171007-3H9A8Q_high[1]
BELGIUM CORONAVIRUS ATOMIUM
RTX7H57P
RTX7H553-1
10869494-007
ILLUSTRATIONS CORONA VIRUS ACTION YOUR CULTURE OUR FUTURE
Forum Chronique

Solidarités ennemies

Zakia Khattabi
d-20180116-3K2301 2018-01-15 13:05:12
SL - Epidémie de Coronavirus (Covid-19) - Jardin des Tuileries -
Isabelle Ferreras, ULouvain / FNRS-Harvard LWP.
GagnantsPerdants1605
Image=d-20200511-GG5627_high
PHOTONEWS_10868262-051
10869393-024
10869386-045
RTS38OFH
Le choix de la rédaction
  1. Spa-Francorchamps

    Le Grand Prix de Spa-Francochamps négocie un huit clos et une prolongation jusqu’en 2022

  2. Passage obligé du nettoyage des mains dès l’entrée dans la cour de récréation 
!

    A Ecaussinnes, une rentrée des maternelles sans pleurs à l’école du Sud

  3. Le nombre de lits sans résidents impacte fortement les finances des maisons de repos.

    Un lit sur dix en maison de repos n’est plus occupé

La chronique
  • Boris Johnson face à la fronde

    Par Marc Roche

    Ils sont là, dans un espace virtuel qui est comme une page blanche. Le 1er juin, les négociations entre le Royaume-Uni et l’Union européenne ont repris pour tenter de conclure un accord de libre-échange avant la date butoir de la fin de l’année, à l’expiration de la période de transition. Les fantômes et les récriminations se sont immédiatement glissés dans cette tragédie contemporaine ou cette sitcom, c’est selon. Entre plis et replis, remords et volonté, le chantier donne le vertige.

    Quoi qu’il arrive, la combinaison des effets catastrophiques de la pandémie de Covid-19 et du Brexit va créer un choc d’au moins trois ans qui va transformer l’ancienne puissance impériale en « l’homme malade de l’Europe », comme on disait de l’empire ottoman au XIXe siècle. Dans ces conditions, je fais amende honorable en changeant le titre de mon livre-pamphlet, Le Brexit va réussir… dans cinq ans minimum.

    Sorti de l’hôpital le 12 avril à l’issue d’une hospitalisation d...

    Lire la suite

  • «Je suis un jeune noir… Chaque jour, je suis chassé comme une proie»

    « Fils, je t’écris dans ta quinzième année. (…) Être noir, c’est comme être nu face aux éléments, face aux armes à feu, face aux coups de poing, aux couteaux, au crack, au viol et à la maladie. Cette nudité n’a rien d’une erreur, rien de pathologique. Elle n’est que le résultat logique et volontaire d’une politique, la conséquence prévisible de ces siècles passés à vivre dans la peur. À l’époque de l’esclavage, la loi ne nous protégeait pas. Aujourd’hui – à ton époque – la loi est devenue une excuse pour pouvoir t’arrêter et te fouiller. (…) C’est le système qui a fait de ton corps un...

    Lire la suite