Accueil Sports Football Ligue des Champions

Neymar, l’intermittent du spectacle Anderlecht-PSG

Neymar a laissé une impression contrastée : imprenable sur ses accélérations, mais presque désintéressé des événements quand le ballon ne roulait pas dans ses parages.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Sports Temps de lecture: 3 min

Ah évidemment, Neymar n’a pas consigné un quadruplé à la postérité comme Zlatan Ibrahimovic le 23 octobre 2013 dans ce même parc Astrid. Le joueur le plus cher du monde s’est contenté d’un seul petit but. Mais un but plein de vice. A la 66e minute, alors que Mbappé et Cavani, ses compères de compartiment, avaient déjà mis une distance de sécurité entre le PSG et Anderlecht, « O’ Ney » a glissé son coup franc sous le mur. A la manière d’un autre grand Brésilien, Ronaldinho lors d’un Barça-Werder Brême. De quoi valoir le prix du billet. Pour le remboursement du montant de son transfert, c’est évidemment dans un autre contexte, plus ardu, que Neymar devra s’exprimer. En attendant, un but – son 9e et 10 match, son 3e en 3 de Ligue des champions – suffit largement à son bonheur personnel. Nul besoin d’en inscrire 4 pour disparaître dans les phases décisives de cette Ligue des champions.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Ligue des Champions

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs