Accueil Monde Union européenne

David Davis sur le Brexit: «L’Europe devrait être plus souple!»

A la veille du sommet européen, le négociateur britannique sur le Brexit, David Davis, s’explique sur la position de son pays.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Les 27 chefs d’Etat et de gouvernement européens réunis en conseil à Bruxelles, jeudi et vendredi, devraient déclarer que l’absence de « progrès suffisants » dans les négociations sur le Brexit ne permet pas pour l’instant de passer à la seconde phase, celle consacrée à l’examen de la relation commerciale future avec le Royaume-Uni. A la veille du sommet, le ministre britannique de la Sortie de l’UE David Davis a exposé sa position à quelques correspondants européens, dans son bureau du 9, Downing Street.

Qu’attendez-vous de la part des 27 lors de ce sommet ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Bernard Dropsy, vendredi 20 octobre 2017, 14:22

    Ces anglais, il faut toujours être plus souple avec eux . Tout pour eux et rien pour les autres et, comme le dit Mr Guissard Jean-Pierre, perfide Albion ! Tout à fait d'accord.

  • Posté par Poullet Albert, jeudi 19 octobre 2017, 20:12

    Très souriant et sympathique les anglais quand ils ont besoin de quelque chose....

  • Posté par Guissard Jean-pierre, jeudi 19 octobre 2017, 18:29

    A ne jamais oublier: la perfide Albion ...

  • Posté par Arnould Philippe, jeudi 19 octobre 2017, 19:07

    Quand ils étaient là, les anti-anglais voulaient qu'ils partent sous prétexte qu'ils ralentissent l'europe, maintenant, ils partent et vous râlez encore....

  • Posté par Van Steen Willy, jeudi 19 octobre 2017, 18:25

    L'Europe devrait-être plus souple!?! Mais qui a demandé à partir? Celui qui part n'a rien à exiger, il l'a fait de son plein gré, l'Europe n'y est pour rien! C'est bien britannique, cette réflexion!

Plus de commentaires

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs