Accueil Société Régions Brabant wallon

Wavre: Charles Michel ne vise plus le maïorat

Les Wavriens veulent un bourgmestre présent. Une première sanction était tombée en 2012. Le Premier ministre choisit de se concentrer sur son travail au Fédéral.

Journaliste de la cellule wallonne Temps de lecture: 3 min

Ils ne sont pas des Macas pour rien les habitants de Wavre. Charles Michel connaît lui-même leur caractère frondeur. En 2012, ils avaient bien marqué leur volonté de disposer d’un bourgmestre à plein-temps. Du coup, le libéral n’avait récolté que 4.983 voix, contre 7.172 suffrages personnels en 2006. Mais il avait dû une nouvelle fois invoquer l’argument de l’intérêt supérieur pour recéder la main à Françoise Pigeolet, laquelle était passée entre 2006 et 20012, de 1.278 voix à 2.013 votes de préférence. Soit moins du double de suffrages des deux élus suivants, à savoir Marc Bastin, devenu député provincial, et l’échevine Anne Masson.

Malgré ses passages de moins en moins fréquents à Wavre, ratant même l’inauguration du hall polyvalent, Charles Michel a certainement dû comprendre que les Wavriens étaient toujours mécontents. C’est donc logiquement qu’il a annoncé, lundi soir, devant les membres de la Liste du bourgmestre, qu’il ne serait plus candidat au maïorat et qu’il proposait Françoise Pigeolet pour mener la liste.

« J’entends me concentrer pleinement, jusqu’au terme de la législature, sur l’action du Gouvernement fédéral, commente Charles Michel. Ma fonction de Premier ministre et les défis auxquels nous sommes confrontés, tels que la création d’emplois, le développement de notre économie, la promotion des investissements, la sécurité ou encore les enjeux européens, requièrent une disponibilité complète. Comme chef de Gouvernement, je veux également être le garant de la sérénité nécessaire pour le travail efficace au départ du Conseil des Ministres. Compte tenu du timing électoral – élections communale et fédérale ensuite -, je fais donc un choix de clarté vis-à-vis des électeurs. »

Voilà ce que Ludovic Duthois, vice-président de la section MR, appelle « un geste d’honnêteté, qui a été ressenti par tous comme tel ». Et le conseiller Moon Nassiri d’ajouter : « Pour le reste, rien n’a été décidé. On décidera plus tard comment constituer liste et programme. »

Tout ce que l’on sait, c’est que Charles Michel va apportera tout son soutien à l’équipe communale. Sous quelle forme ? Car s’il figure sur la liste et qu’il fait le plus de voix, il pourrait fort bien redevenir bourgmestre...

Le jeu reste donc ouvert pour l’opposition. Écolo, CDH, PS et Défi ont imaginé un temps faire une liste commune, avant que les négociations n’échouent sur la tête de liste, toutes les formations la désirant. CDH et Défi avaient alors voulu poursuivre, jusqu’à ce qu’un conflit oppose Benoît Lutgen à Olivier Maingain.

Françoise Pigeolet a donc un beau challenge devant elle pour mener la Liste du bourgmestre à la victoire : « Je suis très déterminée à relever ce défi en équipe, avec passion pour l’avenir de Wavre. »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Brabant wallon

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo