Accueil Belgique Politique

Pascale Peraïta licenciée du Samusocial sans indemnités

Elle avait été exclue du PS le 1er juillet dernier à la suite du scandale des jetons de présence.

Temps de lecture: 2 min

Le nouveau Conseil d’administration du Samusocial a décidé jeudi de licencier Pascale Peraïta en tant que directrice de l’asbl.

L’information diffusée par la RTBF a été confirmée par le président de l’asbl, Christophe Happe et par un des nouveaux administrateurs de l’association. Ce dernier n’a toutefois pas souhaité en dire davantage sur la motivation de ce licenciement «sans indemnité et sans préavis de l’ex-présidente du CPAS de la Ville, qui avait souhaité revenir à la direction de l’asbl». Mme Peraïta voulait mettre un terme à la longue période de congé sans solde qu’elle avait obtenue par le biais d’une convention signée par elle-même et un des directeurs opérationnels de l’asbl à la fin de l’année 2013, lorsqu’elle avait accédé à la présidence du CPAS de la Ville de Bruxelles, ce qui l’empêchait de continuer à diriger le Samusocial dans le cadre de cette fonction.

La perspective de son retour au sein de l’asbl avait suscité une réaction unanimement hostile du landerneau politique bruxellois.

Invalid Scald ID.

D’importantes sommes en jetons de présence

Pour rappel, c’est l’administratrice du Samusocial qui a perçu la plus grosse somme en jetons de présence, 113.400 euros entre 2008 et 2016. Le cas de l’ancienne présidente du CPAS était encore plus compliqué que celui d’Yvan Mayeur, puisqu’elle a perçu des jetons en étant directrice de l’ASBL, une fonction déjà rémunérée : plus de 190.000 euros brut.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

  • Posté par Lambotte Serge, vendredi 20 octobre 2017, 0:14

    pauvre fille, que va-t'elle devenir sans plus aucune ressources?

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une