Allemagne: un indic aurait incité des djihadistes à commettre des attentats

L’attaque au camion-bélier à Berlin, le 19 décembre © AFP
L’attaque au camion-bélier à Berlin, le 19 décembre © AFP

Un indicateur de la police allemande est soupçonné d’avoir incité des djihadistes, dont l’auteur de l’attaque au camion-bélier sur un marché de Noël à Berlin le 19 décembre, à commettre des attentats, ont affirmé jeudi des médias.

Si ces informations venaient à être confirmées, il s’agirait d’un nouveau coup dur pour les forces de l’ordre, déjà pointées du doigt dans un récent rapport pour leurs «grosses erreurs».

La police de Rhénanie-du-Nord-Westphalie (ouest), pour laquelle travaillait l’informateur, n’a pas commenté ces informations.

Revendiqué par le groupe Etat islamique (EI), l’attentat au camion-bélier de Berlin avait fait 12 morts.

L’homme a conduit Amri jusque Berlin

Selon le rapport d’enquête consulté par la chaîne publique ARD, cet informateur aurait «sans cesse» encouragé des jihadistes souhaitant se rendre en Syrie à plutôt «effectuer des attentats en Allemagne».

Ses liens avec l’auteur de l’attentat de Noël, le Tunisien Anis Amri, seraient également plus forts que ce que l’on pensait jusqu’alors.

Si cet indicateur était déjà connu pour avoir convoyé Amri jusqu’à Berlin, il l’aurait même à plusieurs reprises hébergé.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous