Accueil Monde Union européenne

Tension avec Madrid? «Pas de quoi fouetter un chat»

Madrid n’a pas digéré les « sorties » de Charles Michel dans la crise catalane. Le Premier ministre persiste et signe. Et assure qu’il « n’y a pas de crise ni de bagarre ».

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 5 min

Le « Catalanexit » (exit… de l’Espagne) n’est pas encore un problème européen. Ce qui constitue, reconnaît Madrid, « la plus grave crise politique en 40 ans de démocratie espagnole », n’allait pas être pris à bras-le-corps par le sommet européen, ce jeudi soir. Parce que Mariano Rajoy, le chef du gouvernement espagnol, ne le veut pas. Et parce que le « club privé » d’Etats qu’est le Conseil européen, comme le qualifie Amadeu Altafaj, le représentant du gouvernement indépendantiste de Catalogne auprès de l’UE, fait montre jusqu’ici d’une solidarité sans faille envers un Rajoy aux prises avec des dangereux sécessionnistes « illégaux », comme le répètent à l’envi les autorités espagnoles.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Poullet Albert, vendredi 20 octobre 2017, 9:26

    VIVE RHODE-SAINT-GENESE LIBRE

  • Posté par christian jacquet, vendredi 20 octobre 2017, 9:02

    VIVE LINKEBEEK LIBRE

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs